Vaccin contre le Covid : l'Allemagne table sur une autorisation en Europe "avant Noël"

  • A
  • A
L'Allemagne table sur une autorisation du vaccin Pfizer/BioNTech en Europe "avant Noël". 1:20
L'Allemagne table sur une autorisation du vaccin Pfizer/BioNTech en Europe "avant Noël". © JOEL SAGET / AFP
Partagez sur :
L'Allemagne prévoit une autorisation du vaccin Pfizer/BioNTech "avant Noël" dans l'Union européenne. Dimanche, les présidents des 16 länder allemands avaient fait part à la chancelière Merkel de leur frustration : la république fédérale, fin prête pour une première campagne, n'attend plus que le feu vert de l'agence des médicaments. 

L'Allemagne compte sur une autorisation du vaccin contre le Covid-19 dans l'Union européenne "avant Noël", dès le 23 décembre, a indiqué mardi le ministre de la Santé, Jens Spahn, alors que les autorités sanitaires européennes évoquent une décision au plus tard le 29 décembre. "On peut se montrer optimiste sur le fait qu'une autorisation puisse intervenir le 23 décembre", a affirmé, lors d'une conférence de presse, le ministre dont le gouvernement s'impatiente face au temps pris par le régulateur européen pour approuver le vaccin contre le Covid-19 déjà utilisé par plusieurs pays. Quelques minutes auparavant, Jens Spahn avait assuré que l'objectif était "de parvenir à une autorisation avant Noël, nous voulons commencer la vaccination avant la fin de l'année".

Les présidents des länder s'impatientent

Selon le quotidien Bild qui cite des sources au sein de l'Union européenne et du gouvernement allemand, l'Agence européenne des médicaments (AEM), qui s'était donné jusqu'au 29 décembre pour rendre sa décision, a finalement décidé d'avancer son annonce au 23 décembre.

Dimanche, les présidents des 16 länder allemands avaient exprimé leur frustration à la chancelière Merkel, pointant la difficulté d'imposer à la population un nouveau tour de vis en termes de mesures sanitaires tout en appelant à la patience au sujet du vaccin, alors même que tout est prêt dans la république fédérale pour entamer une première campagne. Dans un premier temps, le gouvernement avait d'ailleurs évoqué une autorisation pour le 15 décembre, date repoussée depuis. 

Europe 1
Par Hélène Kohl avec AFP