Tunisie : mort d'un djihadiste, "cerveau" du récent double attentat

  • A
  • A
L'un des deux attentats suicides a eu lieu sur l'une des principales artères de la capitale, Tunis.
L'un des deux attentats suicides a eu lieu sur l'une des principales artères de la capitale, Tunis. © AFP
Partagez sur :
"Les investigations ont prouvé qu'il était le cerveau de ces opérations", a indiqué le porte-parole du ministère de l'Intérieur tunisien.

Un "terroriste" recherché en Tunisie depuis deux jours, Aymen Smiri, est mort mardi soir dans la Cité Intilaka, à l'ouest de la capitale Tunis lors d'une traque des forces de l'ordre. Le djihadiste était le "cerveau" du double attentat suicide de jeudi dernier à Tunis, lors duquel un policier est mort, a indiqué le ministère de l'Intérieur.

"Un dirigeant très actif et très dangereux"

"Le terroriste Aymen Smiri (23 ans), recherché par le ministère de l'Intérieur, a été abattu à la Cité Intilaka après avoir été poursuivi par les unités sécuritaires", a indiqué le ministère dans un communiqué. Le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Sofiène Zaag, a ajouté sur la chaîne de télévision nationale Wataniya que le suspect avait activé une ceinture explosive au cours de l'opération de police.

"Le terroriste Aymen Smiri était en relation avec le double attentat suicide de jeudi, et les investigations ont prouvé qu'il était le cerveau de ces opérations. Il était un dirigeant très actif et très dangereux", a dit le porte-parole du ministère, Sofiène Zaag, en référence à la double attaque revendiquée par le groupe État islamique.

Europe 1
Par Europe1.fr avec AFP