Trump accuse Twitter d'"interférer" dans la présidentielle américaine

  • A
  • A
Donald Trump accuse Twitter d'"interférer" dans la présidentielle américaine.
Donald Trump accuse Twitter d'"interférer" dans la présidentielle américaine. © AFP
Partagez sur :
Le réseau social a signalé comme trompeurs deux tweets du président américain à propos du vote par correspondance "nécessairement frauduleux", en y ajoutant la mention "vérifiez les faits".

Le président américain Donald Trump a accusé mardi Twitter d'"interférer" dans la présidentielle américaine en signalant pour la première fois deux de ses tweets comme trompeurs, une menace pour la liberté d'expression selon lui.

Mardi, Twitter a ajouté une mention "vérifiez les faits" à deux tweets du président américain, qui affirmait que le vote par correspondance était nécessairement "frauduleux", une première alors que les réseaux sociaux sont souvent accusés de laxisme dans leur traitement des propos tenus par des dirigeants.

"Ces tweets contiennent des informations potentiellement trompeuses sur le processus de vote et ont été signalés pour fournir du contexte additionnel sur le vote par correspondance. Cette décision a été prise en accord avec l'approche que nous avons présentée plus tôt ce mois-ci", a justifié un porte-parole de la plateforme.

Twitter a renforcé ses règles contre la désinformation

Il y a deux semaines, Twitter a renforcé ses règles pour lutter contre la désinformation sur la pandémie de coronavirus, en élargissant les types de messages qui pourront être signalés aux utilisateurs comme potentiellement "trompeurs" ou "controversés". C'est la première fois que Twitter applique ses règles au président américain.

Découvrez le podcast Mister President par Europe 1 Studio

La politique américaine vous passionne ? Vous vous demandez encore comment Donald Trump a-t-il pu être élu ? Découvrez Mister President par Europe 1 Studio, le nouveau podcast d'Olivier Duhamel. De Truman à Obama, de Kennedy à Clinton en passant par les Bush père et fils… le politologue vous raconte l'incroyable histoire des élections présidentielles américaines depuis 1948.

>>> Retrouvez les 12 épisodes sur notre site Europe1.fr, sur Apple PodcastsGoogle PodcastsSoundCloud ou vos plateformes habituelles d’écoute.

"Il n'y a PAS MOYEN (ZERO !) que le vote par correspondance soit autre chose que substantiellement frauduleux" a tweeté le président américain. "Le gouverneur de la Californie est en train d'envoyer des bulletins de vote à des millions de personnes. Tous ceux qui vivent dans l'Etat, peu importe qui ils sont ni comment ils sont arrivés là, vont en recevoir. Ensuite des professionnels vont leur dire, à ces gens qui sont nombreux à n'avoir même jamais pensé à voter avant, comment et pour qui voter. Ce sera une élection truquée", a-t-il continué.

"Twitter est en train de brider la liberté d'expression"

Sous ces deux tweets s'affiche désormais la mention "Obtenez les faits sur le vote par correspondance", qui renvoie à un résumé des faits et à des articles publiés dans la presse américaine pour rétablir la vérité (par exemple le fait que la Californie n'envoie des bulletins qu'aux électeurs inscrits et non pas à tous les habitants de l'Etat).

Cette décision n'a pas plu au milliardaire. "Twitter interfère dans l'élection présidentielle de 2020", a tancé le locataire de la Maison Blanche sur son réseau social de prédilection. "Twitter est complètement en train de brider la liberté d'expression et en tant que président je ne les laisserai pas faire!", a-t-il encore menacé.