Syrie : Donald Trump laisse penser que les Kurdes relâchent des djihadistes pour forcer Washington à s'impliquer

, modifié à
  • A
  • A
Donald Trump a émis l'hypothèse lundi que les forces kurdes relâchaient sciemment certains membres du groupe État islamique.
Donald Trump a émis l'hypothèse lundi que les forces kurdes relâchaient sciemment certains membres du groupe État islamique. © Brendan Smialowski / AFP
Partagez sur :
Dans un tweet, le président des Etats-Unis a suggéré lundi que les Kurdes relâchaient volontairement "quelques" prisonniers du groupe État islamique pour forcer les Américains à s'impliquer sur un terrain que Washington entend quitter.

Donald Trump a émis lundi l'hypothèse que les Kurdes relâchaient volontairement "quelques" prisonniers du groupe État islamique pour forcer les Etats-Unis à s'impliquer sur un terrain d'où Washington essaie de se retirer. "Les Kurdes pourraient être en train d'en relâcher quelques-uns pour nous forcer à nous impliquer", a tweeté le président américain. 

Donald Trump a assuré que ces djihadistes pouvaient être "facilement 'recapturés' par la Turquie ou les pays européens d'où beaucoup sont originaires, mais ils doivent agir vite".