Syrie : des morts et des blessés après une explosion à Damas

  • A
  • A
Une explosion a fait plusieurs morts dimanche à Damas.
Une explosion a fait plusieurs morts dimanche à Damas. © SAMEER AL-DOUMY / AFP
Partagez sur :
Une explosion a tué plusieurs personnes et fait des blessés dimanche à Damas, à indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'homme. Il s'agit de la première attaque depuis plus d'un an dans la capitale syrienne. 

Une "forte explosion" a fait "des morts et des blessés" dimanche dans le sud de la capitale Damas, près d'un bureau du renseignement militaire, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), après que la télévision d'Etat a évoqué un "acte terroriste".

Une explosion suivie de tirs. Selon le directeur de l'ONG, Rami Abdel Rahmane, il s'agit d'une "forte explosion", dont "il n'est pas encore clair si elle a été causée par un engin explosif ou par un attentat suicide". "Il y a des personnes tuées et blessées mais nous n'avons pas pu vérifier le bilan", a-t-il déclaré. "L'explosion a été suivie de tirs", a-t-il ajouté, précisant qu'elle avait eu lieu près d'un bureau du renseignement militaire situé dans le sud de Damas.

Premier attentat à Damas en plus d'un an. Il s'agit de la première attaque dans la capitale syrienne en plus d'un an, selon Rami Abdel Rahmane. La télévision d'Etat avait auparavant rapporté une explosion entendue près d'une autoroute dans le sud de la ville, faisant état de "premiers rapports suggérant un acte terroriste".

Le conflit qui ravage la Syrie depuis 2011 a fait plus de 360.000 morts et jeté sur la route des millions de personnes, déplacées à l'intérieur du pays ou réfugiées à l'étranger. Le président syrien Bachar al-Assad a enchaîné les victoires face aux rebelles et aux jihadistes, et contrôle désormais les deux-tiers du pays, grâce au soutien militaire de ses alliés, la Russie, l'Iran, et le Hezbollah libanais. Le régime a annoncé en mai 2018 contrôler "totalement" Damas et ses environs pour la première fois depuis 2012, après avoir chassé les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) de leur dernier réduit dans la capitale syrienne, au terme d'un mois d'une vaste offensive.