Suède : dans le fief de Jimmie Akesson, le leader d'extrême-droite qui veut devenir Premier ministre

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Pour la première fois, l'extrême-droite pourrait connaitre une percée historique en Suède, grâce au leader du parti SD, Jimmie Akesson. Europe 1 s'est rendu dans son fief, une commune rurale de 18.000 habitants, où il est considéré comme un héros.
REPORTAGE

Dimanche, les Suédois votent aux législatives et élisent leur Premier ministre. Les Démocrates de Suède (SD), parti anti-immigration, sont crédités de plus de 20% des voix. Un score a priori insuffisant pour mener son leader, Jimmie Akesson, au pouvoir. Mais dans sa ville natale, à Sölvesborg, au sud du pays, il est devenu incontournable. Europe 1 s'y est rendu.

"Il veut sauver notre pays". Le visage de Jimmie Akesson est placardé sur le chalet blanc qui fait office de local de campagne. Petites lunettes carrées, cheveux gominés, allure de jeune premier… Le leader des démocrates suédois est un webdesigner qui a débuté la politique au conseil municipal de Sölvesborg, à seulement 19 ans. "Il est vraiment fantastique, il veut sauver notre pays", s'enthousiaste Karin, l'une de ses admiratrices, au micro d'Europe 1. Pour cette habitante, "la Suède a échoué avec sa politique d'immigration". "Tout le monde a dit 'Venez, vous êtes les bienvenus'. Mais aujourd'hui, il n'y a aucune intégration qui va dans le bon sens." En cinq ans, le pays a accueilli 350.000 réfugiés.

"Un opposant aux autres partis". Jimmie Akesson est justement l'artisan de la normalisation de son parti anti-immigration et conservateur. Les Démocrates de Suède ont fait leur entrée au parlement en 2010 seulement, avec 5% des voix. En très peu de temps, il est donc parvenu à faire oublier l'héritage néonazi du parti, et a même réussi l'exploit de séduire d'anciens électeurs de gauche, comme Math. "Il ne sera peut-être pas Premier ministre, mais il peut être un opposant aux autres partis. Il a une ligne très claire", juge-t-il.

Math en veut beaucoup aux actuels dirigeants. "Pendant quatre ans, ceux au pouvoir n'ont rien fait. Ça fait deux ans et demi que je suis au chômage. On a accueilli beaucoup trop de monde…" L'enfant du pays est donc en passe de remporter un score historique. Il y a quatre ans, dans son fief, les Démocrates de Suède avaient déjà atteint 25 % des suffrages. 

 

 

Europe 1
Par Mélanie Nunès, envoyée spéciale en Suède, édité par Anaïs Huet