SOS Méditerranée appelle à une "vague orange citoyenne" samedi pour soutenir l'Aquarius

, modifié à
  • A
  • A
L'ONG appelle les personnes à se vêtir d'orange, couleur du bateau et des gilets de sauvetage. © PAU BARRENA / AFP
Partagez sur :

Une trentaine de rassemblements sont prévus samedi en France et en Europe, en soutien à l'Aquarius, menacé de rester à quai à Marseille faute de pavillon. 

L'ONG SOS Méditerranée a appelé mercredi les citoyens à former une "vague orange" lors d'une journée de soutien samedi en France et en Europe à l'Aquarius, son bateau de secours aux migrants en mer, attendu jeudi à Marseille mais menacé de rester à quai faute de pavillon. "On en appelle à toutes les personnes, quelles qu'elles soient, où qu'elles soient, à former une vague orange, couleur des bouées et des gilets de sauvetage et aussi de l'Aquarius" pour "soutenir les valeurs d'humanité et de solidarité" portées par SOS Méditerranée et Médecins sans frontières (MSF)", a expliqué lors d'une conférence de presse à Marseille Caroline Gaset, membre du conseil d'administration de SOS Méditerranée, affréteur du navire de sauvetage en mer avec MSF.

Bientôt privé de pavillon. Des rassemblements sont prévus dans près d'une trentaine de villes en France ainsi qu'à Berlin, Palerme et Bruxelles. L'Aquarius est le dernier navire humanitaire à parcourir la Méditerranée pour recueillir des migrants qui tentent la traversée clandestine vers l'Europe, fait valoir l'association. "Il est impérieux qu'il reprenne sa mission", a insisté la bénévole. Or, "la situation est vraiment critique aujourd'hui pour l'Aquarius (...) Il risque de se voir radier du registre du pavillon dès qu'il va toucher terre pour son escale" à Marseille prévue jeudi, a souligné Sophie Beau, directrice de SOS Méditerranée. Le 22 septembre, le Panama a annoncé son intention de retirer son pavillon au bateau, déjà privé d'immatriculation par Gibraltar, pour "non-respect" des "procédures juridiques internationales" concernant le sauvetage des migrants en mer.

Une pétition en ligne. Dans une pétition "Sauvons l'Aquarius et le sauvetage en mer" lancée il y a quatre jours, l'ONG exhorte tous "les États en Europe à prendre toutes les mesures nécessaires pour permettre à l'Aquarius de repartir au plus vite". "En faisant pression sur Panama, en offrant un pavillon européen ou en faisant en sorte qu'il puisse obtenir le pavillon d'un autre pays", a précisé mercredi SOS Méditerranée. La pétition avait recueilli mercredi en début d'après-midi plus de 115.000 signatures. "Nous espérons être aussi nombreux samedi", a déclaré Caroline Gaset. Depuis quatre ans, plus de 15 000 personnes sont mortes noyées en Méditerranée en tentant la traversée sur des embarcations de fortune, selon l'ONG. En deux ans et demi, SOS Méditerranée dit avoir secouru 29.523 personnes dont 23% sont des mineurs.