Selon Bush et Obama, John McCain a fait d'eux de "meilleurs" présidents

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Dans son discours, Barack Obama a salué un homme avec lequel il partageait, malgré leurs différences, des "idéaux pour lesquels des générations entières d'Américains et d'immigrés se sont battus". 

Mort le 25 août à 81 ans après un an de lutte contre un cancer du cerveau, John McCain a eu droit samedi à des funérailles dignes du président qu'il n'a jamais été. Ceux qui l'avaient battu dans la course à la Maison-Blanche étaient là, George W. Bush et Barack Obama, qui ont d'ailleurs affirmé que le sénateur décédé avait fait d'eux de "meilleurs" présidents.

John McCain "a fait de nous de meilleurs présidents, comme il a rendu le Sénat meilleur, comme il a rendu le pays meilleur", a affirmé Barack Obama lors des funérailles du vétéran de la politique et héros du Vietnam, dans la cathédrale de Washington. "Il m'a aussi rendu meilleur", avait dit plus tôt George W. Bush en rappelant comment une profonde amitié s'était nouée après la difficile bataille de la primaire républicaine de 2000.

Un Donald Trump absent de la cérémonie... "C'est son dernier coup ! Il voulait nous faire dire des choses gentilles sur lui devant une audience nationale", a plaisanté Barack Obama ,qui en a aussi profité pour faire une allusion à peine voilée au grand absent de la cérémonie : Donald Trump. John McCain le méprisait et n'en voulait pas à ses obsèques. "Tant d'attitudes politiques sont agressives et basses, pleines de grandiloquences et d'insultes", a ainsi lancé l'ancien président démocrate. "[Ces attitudes politiques] prétendent traduire le courage et la force, mais en fait elles trahissent la peur. John nous a demandé d'être plus grands que ça". 

.. mais présent dans les discours, sans jamais être nommé. Donald Trump, jamais mais nommé mais toujours présents dans les discours et notamment dans celui de Meghan McCaine, la fille du sénateur républicain, qui a détourné le slogan de Trump "Make America great again". "Nous sommes ici pour faire le deuil de la grandeur américaine, la vraie, pas la rhétorique minable d'hommes qui ne seront jamais à la hauteur des sacrifices qu'il a fait", a-t-elle dit. "L'Amérique de John McCain n'a pas besoin qu'on lui rende sa grandeur, parce-que l'Amérique a toujours été grande". 

Europe 1
Par Xavier Yvon, édité par Ophélie Gobinet avec AFP