Russie : l'opposant Alexeï Navalny annonce avoir été arrêté

  • A
  • A
Alexeï Navalny appelle à manifester samedi contre l'exclusion de certains candidats aux élections locales russes.
Alexeï Navalny appelle à manifester samedi contre l'exclusion de certains candidats aux élections locales russes. © VASILY MAXIMOV / AFP
Partagez sur :
Alors que de nombreux candidats d'opposition contestent les motifs de leur exclusion aux élections locales en Russie, l'un de leurs porte-voix, l'opposant au Kremlin Alexeï Navalny, a été arrêté mercredi.

L'opposant au Kremlin Alexeï Navalny a annoncé mercredi avoir été arrêté à Moscou, en pleine montée de la contestation due à l'exclusion de candidats d'opposition à des élections locales. Dans une vidéo sur son compte Instagram, le militant anticorruption a affirmé avoir été interpellé en bas de chez lui alors qu'il sortait faire un jogging, puis avoir été conduit à un commissariat.

"Les gens ont raison quand ils disent que le sport n'est pas toujours bon pour la santé", a ironisé Alexeï Navalny. Sa porte-parole, Kira Iarmych, a confirmé l'arrestation sur son compte Twitter. La veille, l'opposant avait maintenu un appel à manifester samedi contre l'exclusion des candidats d'opposition aux élections du Parlement de Moscou, une décision qui a soulevé une vague de contestation ayant rassemblé jusqu'à 20.000 manifestants dans la capitale russe.

De nombreuses candidatures de l'opposition rejetées

L'enregistrement de nombreux candidats à cette élection a été rejeté la semaine dernière, officiellement en raison d'irrégularités dans la collecte des signatures de soutien dont ils ont besoin pour se présenter. Ces candidats, parmi lesquels plusieurs alliés d'Alexeï Navalny, dénoncent des irrégularités fabriquées de toutes pièces. Selon la loi, les candidats indépendants étaient censés rassembler les signatures d'au moins 3% de leurs électeurs potentiels dans chacun des 45 districts de Moscou, soit entre environ 4.500 et 5.000 personnes, pour avoir le droit de concourir.

Privée de participation à des scrutins plus importants comme la présidentielle, l'opposition s'est fortement mobilisée pour ces élections à Moscou, espérant obtenir ainsi son mot à dire dans la gestion du budget faramineux de la capitale russe. Des candidats de l'opposition ont également vu leurs candidatures rejetées dans d'autres grandes villes comme Saint-Pétersbourg.