Russie : la réforme de Vladimir Poutine approuvée par la Cour constitutionnelle

, modifié à
  • A
  • A
La réforme constitutionnelle voulue par Vladimir Poutine pourrait lui permettre de rester au pouvoir jusqu'en 2036.
La réforme constitutionnelle voulue par Vladimir Poutine pourrait lui permettre de rester au pouvoir jusqu'en 2036. © Yuri Kadobnov, AFP
Partagez sur :
La Cour constitutionnelle russe a donné son feu vert, lundi, à la réforme constitutionnelle voulue par le président Vladimir Poutine, laquelle lui permettra notamment d'effectuer deux mandats supplémentaires.

Vladimir Poutine pourra prétendre à deux mandats présidentiels supplémentaires. Le Cour constitutionnelle russe a donné son accord, lundi, à la vaste réforme voulue par le président russe. Une réforme qui lui donnera notamment le droit d'effectuer deux mandats supplémentaires après la fin de l'actuel, en 2024.

"Vote populaire" le 22 avril

La juridiction a publié sur son site internet l'arrêt dans lequel elle estime que le projet de réforme est bien conforme à la législation. La Cour ajoute avoir adressé cette décision au Kremlin. Le texte doit encore être définitivement approuvé lors d'un "vote populaire" prévu le 22 avril. Malgré les inquiétudes liées à la pandémie de coronavirus, cette date est pour l'instant maintenue.

Vladimir Poutine avait pris tout le monde de court en annonçant en janvier cette réforme constitutionnelle, rapidement suivie par la démission de son Premier ministre Dmitri Medvedev. La réforme devait initialement renforcer les pouvoirs de l'exécutif et du Conseil d'Etat, un organe jusque-là essentiellement consultatif. 

La semaine dernière, un nouvel amendement a été ajouté à la surprise générale lors de la deuxième lecture du projet de loi par les députés pour permettre à Vladimir Poutine de remettre à zéro le nombre de ses mandats présidentiels après cette réforme, alors que la loi russe lui interdisait de se représenter en 2024. En théorie, Vladimir Poutine, 67 ans et au pouvoir depuis 2000, pourrait ainsi rester au Kremlin jusqu'en 2036.