Royaume-Uni : trois hommes reconnus coupables de l'explosion meurtrière de Leicester

, modifié à
  • A
  • A
Leicester explosion
L'explosion avait soufflé l'immeuble au-dessus du magasin. © Matt CANE / Leicestershire Fire and Rescue Service / AFP
Partagez sur :
En février, trois trentenaires avaient incendié leur magasin dans le but de toucher la police d'assurance de 330.000 euros. L'explosion avait provoqué la mort de cinq personnes.

Ils voulaient toucher la police d'assurance : trois hommes à l'origine de l'explosion meurtrière qui avait pulvérisé en février un immeuble de Leicester, dans le centre de l'Angleterre, faisant cinq morts, ont été reconnus vendredi coupables de meurtres par la justice britannique. Arkan Ali, Hawkar Hassan et Aram Kurd, trois trentenaires, ont également été reconnus coupables de complot en vue de commettre une fraude à l'assurance. Leurs peines seront prononcées en janvier.

Un acte de "pure cupidité". L'explosion, survenue le 25 février, avait détruit un supermarché dont Kurd était le gérant, et les deux étages d'appartements situés au-dessus. Le trio avait utilisé 26 litres d'essence pour incendier le commerce, provoquant une explosion, dans l'espoir que sa destruction leur permette de toucher une police d'assurance de 300.000 livres (332.000 euros), avait affirmé Michelle Keen, responsable de l'enquête de police. Malgré des "investissements importants", le supermarché "n'était pas aussi rentable que prévu", avait-elle souligné, estimant que les trois hommes avaient agi "purement par cupidité".

L'explosion avait notamment provoqué la mort d'une employée, petite amie d'un des condamnés, qui en savait trop : il s'agissait de "l'empêcher de révéler leur plan, tout en augmentant leur part dans la police d'assurance", a déclaré la procureure Janine Smith, dans un communiqué du parquet britannique réagissant au verdict de culpabilité. Une mère de famille de 46 ans, ses enfants âgés de 17 et 18 ans, et la petite amie de l'un d'eux, âgée de 18 ans, avaient également péri dans l'incendie.