Royaume-Uni : Arthur, Alexander, Charles... quel sera le prénom du Royal baby ?

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Le prince Harry et son épouse Meghan Markle sont depuis lundi les parents d'un petit garçon. Désormais, toute l'attention se porte sur le prénom du nouveau-né qui devrait être dévoilé mercredi.
REPORTAGE

"C'est un garçon !", a annoncé le prince Harry lundi. Son épouse Meghan Markle a accouché d'un "Royal baby" de 3,3 kilogrammes à 5h26, heure de Londres. Si le sexe de l'enfant n'est désormais plus un mystère, son prénom, qui doit être annoncé mercredi, fait l'objet de toutes les attentions des bookmakers.

Un prénom traditionnel ou en rupture avec le protocole ?

Les parents vont-ils suivre leurs pronostics qui donnent en tête des prénoms comme Alexander, Arthur ou encore Charles ? Ou bien vont-ils continuer à rompre avec le protocole royal, comme ils le font depuis des mois. Le secret perdure. 

Retrouvez le reportage de l'envoyé spécial d'Europe 1 :

Devant le Château de Windsor, Tony préférerait du classique. "Quelque chose de traditionnel : Henry, Arthur, ce serait joli, à l'ancienne. Il faut rester dans les traditions de la royauté. Et puis mon fils s'appelle Alexander, alors ça serait vraiment super !" On parle aussi d'un prénom américain, pays d'origine de Meghan Markle. 

>> De 5h à 7h, c’est "Debout les copains" avec Matthieu Noël sur Europe 1. Retrouvez le replay de l'émission ici

Un heureux événement qui fait oublier (un peu) les déboires du Brexit

Mais finalement peu importe, disent aussi certains, car l'essentiel est peut-être ailleurs. Cet heureux événement permet pour un temps d'alléger ces temps troublés au Royaume-Uni. "Avec le Brexit, les gens sont vraiment en colère, fâchés, perdus. Et je pense que tout ce qui peut les réconforter, même juste quelques jours, est une bonne chose. Tout comme le fait que ce bébé soit métis, ça rend les gens heureux de moderniser la famille royale, de faire tomber les barrières."

Outre le prénom du "Royal baby", de nombreux Britanniques attendent désormais avec impatience une première photo du nouveau-né. Certains dorment d'ailleurs devant le Palais depuis une semaine rien que pour ça.

Europe 1
Par Théo Maneval, édité par Marthe Ronteix