Royal Baby : le garçon d’Harry et Meghan pourra-t-il régner ?

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Meghan Markle, l’épouse du prince Harry, a donné naissance à un petit garçon. Mais il n’a que très peu de chances d’accéder un jour au trône d’Angleterre.

La famille royale d’Angleterre s’agrandit. Meghan Markle, la duchesse de Sussex et épouse du prince Harry, a donné naissance à un petit garçon, lundi. Le "Royal Baby", le huitième arrière petit-enfant de la reine Elizabeth, n’a cependant que peu de chances de devenir un jour roi d’Angleterre. Europe 1 vous explique pourquoi.

Septième dans l’ordre de succession

L’enfant du prince Harry et de Meghan Markle devient septième dans l’ordre de succession au trône. Il se situe derrière son grand-père le prince Charles, son oncle le prince William ainsi que ses cousins (et enfants de William et Kate Middleton) George, Charlotte et Louis, et enfin son père. Il a, de fait, peu de chances de monter un jour sur le trône. Seuls des décès ou des abdications pourraient ainsi lui permettre de devenir roi d’Angleterre. 

Il n'aura pas automatiquement le titre de prince

L'enfant du prince Harry et de Meghan Markle ne bénéficiera pas automatiquement du titre de prince, qui est réservé aux descendants directs (dont les enfants du prince William). La reine Elizabeth II peut toutefois en décider autrement. Le petit garçon pourrait devenir comte de Dumbarton (en Écosse), titre de noblesse attribué à Harry à l'occasion de son mariage avec Meghan Markle. Le prénom du bébé pourrait ne pas être dévoilé avant plusieurs jours, mais les prédictions des bookmakers vont bon train. Les parieurs misent sur Alexander, Arthur, James ou Edward. 

Jusqu’à 2.000 héritiers

Le site officiel de la monarchie britannique ne dresse la liste que des 17 premières personnes dans la ligne de succession (en attendant d’y ajouter l’enfant d’Harry et Meghan). Mais en théorie, elle est beaucoup plus longue. Certains dénombrent 2.000 héritiers envisageables, d'autres 5.700.

Un changement des lois de succession est entré en vigueur en 2015, mettant fin au droit de primogéniture masculine qui avait cours jusque-là : les enfants mâles nés après le 28 octobre 2011 ne pourront plus prétendre au trône face à leurs sœurs aînées. C'est l'enfant le plus âgé du souverain qui hérite du trône, quel que soit son sexe. Les personnes mariées à des catholiques ne pourront par ailleurs plus être exclues de la succession. 

Les dix premiers dans l’ordre de succession au trône britannique :

1. Le prince Charles, prince de Galles

Né en 1948, fils aîné de la reine Elizabeth II

2. Le prince William, duc de Cambridge

Né en 1982, fils aîné du prince Charles

3. Le prince George de Cambridge

Né en 2013, fils aîné du prince William

4. La princesse Charlotte de Cambridge

Née en 2015, fille cadette du prince William

5. le prince Louis de Cambridge

Né en 2018, deuxième fils du prince William 

6. Le prince Harry, duc de Sussex

Né en 1984, fils cadet du prince Charles

7. Le garçon du duc et de la duchesse de Sussex

Né le 6 mai 2019, fils aîné du prince Harry

8. Le prince Andrew, duc de York

Né en 1960, deuxième fils de la reine Elizabeth II

9. La princesse Beatrice d'York

Née en 1988, fille aînée du prince Andrew

10. La princesse Eugenie d'York

Née en 1990, fille cadette du prince Andrew