Présidentielle russe : la France ne reconnaît pas le vote en Crimée

  • A
  • A
Les Russes sont appelés aux urnes dimanche.
Les Russes sont appelés aux urnes dimanche. © YURI KADOBNOV / AFP
Partagez sur :
Ce scrutin coïncide avec le quatrième anniversaire de l'annexion de la Crimée. 

La France a indiqué dimanche qu'elle ne reconnaissait pas la tenue de l'élection présidentielle russe en Crimée, quatre ans après l'annexion "illégale" de la péninsule ukrainienne par Moscou. "La France ne reconnaît pas l'organisation de l'élection présidentielle russe en Crimée aujourd'hui" dimanche, a déclaré dans un communiqué le ministère des Affaires étrangères.

"Quatre ans après l'annexion illégale de la République autonome de la Crimée et de Sébastopol, la France reste fermement attachée au plein rétablissement de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de l'Ukraine dans ses frontières internationalement reconnues. La remise en cause par la force des frontières est contraire au droit international, y compris aux engagements souscrits par la Fédération de Russie", souligne le ministère.

Annexion de la Crimée il y a quatre ans. Les Russes ont commencé à voter dimanche pour une présidentielle qui devrait voir la réélection haut la main de Vladimir Poutine. Ce scrutin coïncide avec le quatrième anniversaire de l'annexion de la Crimée, approuvée en mars 2014 par la population de cette péninsule ukrainienne en majorité russophone lors d'un référendum non reconnu par la communauté internationale.

Des bureaux de vote devaient y être ouverts notamment dans les villes de Sébastopol et Simféropol. En réaction, l'Ukraine a averti vendredi qu'elle interdirait aux électeurs russes l'accès aux consulats de leur pays pour prendre part au vote, suscitant "l'indignation" de la Russie.