Paris, Ottawa, Sydney... : le mouvement "Black Lives Matter" essaime à travers le monde

  • A
  • A
Justin Trudeau 1:29
Justin Trudeau, le Premier ministre canadien, a participé à un rassemblement contre le racisme à Ottawa. © Dave Chan / AFP
Partagez sur :
Un peu partout dans le monde, les rassemblements se multiplient pour dénoncer la systématisation du racisme, alors que les Etats-Unis rendent hommage samedi à George Floyd, ce père de famille noir asphyxié par un policier blanc. Au Canada, le Premier ministre Justin Trudeau, tenant un T-shirt "Black Lives Matter", a mis un genou à terre au milieu d'une foule de manifestants.

Dans la foulée du mouvement contre les violences policières et le racisme qui a embrasé les Etats-Unis, après la mort de George Floyd le 25 mai, des manifestations similaires se multiplient dans de nombreux pays, dont la France. Environ 1.500 personnes ont défilé vendredi soir à Rouen, un défilé émaillé par quelques heurts avec les forces de l'ordre et qui a vu l'interpellation de huit personnes. Ils était aussi nombreux à Caen. Ce samedi, la préfecture de police de Paris a fait interdire deux rassemblements prévus dans la capitale.

Le Premier ministre canadien s'agenouille

L'une des images fortes de la semaine nous est venue vendredi du Canada : le Premier ministre Justin Trudeau mettant un genou à terre dans la foule des manifestants à Ottawa, sous de nombreux applaudissements, avec un T-shirt "Black Lives Matter" (les vies noires comptent), à la main.

Il n'a pas pris la parole sur place, mais quelques heures plus tôt, pour saluer une nouvelle fois ce mouvement, qui dénonce les discriminations raciales intégrées dans la société. "Partout des Canadiens se lèvent, pour dénoncer haut et fort les discriminations systémiques qui existent depuis bien trop longtemps dans notre pays. Et je veux saluer leur travail, leur dire que notre gouvernement sera un partenaire, et j'espère voir encore des milliers de Canadiens manifester pacifiquement à travers le pays", a-t-il déclaré.

Des rassemblements devant les ambassades des Etats-Unis

À l'autre bout du monde, en Australie, des milliers de personnes ont aussi défilé samedi matin, à Sydney, ou Melbourne, pour dénoncer les inégalités raciales dans un pays où plus de 400 Aborigènes sont morts alors qu'ils étaient détenus par la police ces trente dernières années.

Des cortèges se sont également formé devant les ambassades des Etats-Unis à Oslo en Norvège et à en Vienne en Autriche, avec toujours ces références à George Floyd, et ce mot d'ordre : "le racisme, aussi, est une pandémie".

Des dizaines de milliers de personnes attendues à Washington

De nouveaux rassemblements massifs sont attendus dans la journée de samedi aux Etats-Unis : notamment en Caroline du Nord, où une cérémonie d'hommage est prévue dans la ville natale de George Floyd. Des manifestations devraient également avoir lieu à New York, Miami, ou Washington où les médias américains attendent déjà des dizaines de milliers de personnes.

Europe 1
Par Théo Maneval, édité par Romain David