Mort de George Floyd : les violences s'étendent aux quatre coins des États-Unis

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
La mort de George Floyd ,un Afro-Américain tué par la police de Minneapolis, a provoqué des émeutes destructrices dans la ville. Depuis samedi soir, les violences ont gagné tout le pays, comme à New York, Seattle ou encore Los Angeles, obligeant certains gouverneurs à décréter des couvre-feux. 

Aux États-Unis, manifestants et policiers continuent de s'affronter suite à la mort de George Floyd survenue après une interpellation à Minneapolis. Malgré le couvre-feu décrété dans plusieurs grandes villes comme Los Angeles ou Atlanta, le calme ne revient pas. Les manifestations contre les violences policières et les heurts avec les forces de l'ordre gagnent encore du terrain. 

Des affrontements violents 

Des routes ont été coupées, des voitures et des commerces incendiés, et les forces de l'ordre, déployées en grand nombre, ont répliqué par des gaz lacrymogènes et dans certains cas des balles en caoutchouc.

À New York, où la tension est vive depuis plusieurs jours déjà, des voitures de police ont été filmées en train de foncer dans la foule avant que les manifestants ne les stoppent et ne montent sur les toits. À Los Angeles, où les images du lynchage de Rodney King, tabassé par quatre policiers blancs en 1991, sont encore vivaces, une dizaine de voitures de police ont été incendiées. 

Un policier tué à Oakland selon les médias 

En Californie toujours, les médias américains rapportent qu'un agent fédéral de protection, un service qui épaule la police locale, a été tué par balle en marge d'une manifestation particulièrement violente à Oakland. Un homme est mort également à Minneapolis, épicentre des émeutes.

Son corps a été retrouvé au petit matin à proximité d'une voiture en feu mais les enquêteurs n'ont pas encore annoncé un lien avec les événements de la nuit. Sur les instructions de Donald Trump, des unités de la police militaire ont été mises en alerte pour pouvoir éventuellement intervenir à Minneapolis dans un délai de quatre heures.

Des couvre-feux dans plusieurs villes

Les manifestations se déroulent désormais aux quatre coins du pays. À Seattle, à Las Vegas ou encore à Memphis, Chicago et Miami, les maires ont à leur tour décrété des couvre-feux. 

Quelque 5.000 soldats de la Garde nationale ont été déployés dans 15 États et à Washington, et 2.000 autres se tiennent prêts à intervenir si nécessaire, a indiqué dimanche la Garde nationale. Donald Trump a quant à lui promis de "stopper la violence collective" et dénoncé les agissements de "gauchistes radicaux", dont la mouvance radicale "antifa" (antifasciste). Il a notamment indiqué dans un tweet que les Etats-Unis allaient "inscrire Antifa dans la catégorie des organisations terroristes".

Europe 1
Par Mathieu Bock, édité par Tiffany Fillon