Les théories les plus folles autour de la mort de John F. Kennedy

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Des centaines d'ouvrages et de films ont alimenté des complots qui contredisent la thèse officielle de l'assassinat de John F. Kennedy. Dont certaines particulièrement tirées par les cheveux.

Des milliers de documents sur l'assassinat du président américain John F. Kennedy (JFK), le 22 novembre 1963, doivent être publiés jeudi sur Internet. Mais les experts n'attendent pas de révélations fracassantes, ni la fin des théories du complot. Qui, toutes, balayent les conclusions de l'enquête de la commission Warren, publiées en septembre 1964, qui affirment que JFK a été tué alors qu'il traversait Dallas dans une voiture décapotable, par un ancien Marine tireur d'élite Lee Harvey Oswald, agissant seul.

Des centaines d'ouvrages et de films ont alimenté ces thèses, pointant du doigt les adversaires de la Guerre froide qu'étaient l'Union soviétique et Cuba, la mafia et même le vice-président Lyndon B. Johnson. D'autres paraissent totalement farfelues. Tour d'horizon des théories plus folles.

L'hypothèse Cruz

Et si le père de Ted Cruz, sénateur du Texas et candidat malheureux lors des primaires républicaines de 2016, avait joué un rôle dans l'assassinat de JFK ? Cette thèse sortie du chapeau en mai 2016 n'a pas été formulée par n'importe qui. Elle vient de celui qui deviendra le 45ème président des Etats-Unis : Donald Trump. Il avait insinué lors d'un débat face à son adversaire républicain Ted Cruz, que le père de ce dernier était tout simplement le complice de Lee Harvey Oswald.

"Son père était avec Lee Harvey Oswald avant qu'il (Kennedy) ne soit tué. Enfin, tout ça est ridicule. Il était avec lui avant qu'il ne soit tué et personne ne dit rien. Personne n'en parle", avait-il alors lancé. "Mais qu'est-ce qu'il faisait ? Qu'est-ce qu'il faisait avec Lee Harvey Oswald peu avant sa mort, avant qu'il ne soit tué ? C'est horrible", concluait-il s'appuyant sur les dires d'un journal people, The National Enquirer.Selon le tabloïd, une photo prise trois mois avant assassinat sème le doute. On y voit Oswald lors d'une distribution de tracts en faveur de Fidel Castro en compagnie d'un homme non identifié. Pour le journal, il pourrait s'agir de Rafael Cruz.

Un coup de parapluie empoisonné

Mieux que le parapluie bulgare, dont la pointe empoisonne celui qui s'y pique, le parapluie lanceur fléchettes empoisonnées... C'est l'une des hypothèses évoquées par les théoriciens du complot pour justifier l'assassinat de JFK. La raison ? La présence sur les images du passage du convoi de JFK dans les rues de Dallas d'un homme habillé de noir, parapluie à la main. Un parapluie qu'il va ouvrir puis refermer. C'est suspect, assurent les complotistes. Même s'ils ne sont pas tout à fait d'accord sur le rôle exact dudit parapluie. Les uns plaident pour un lance-fléchettes, d'autres pour un moyen d'envoyer un signal au tueur.

Des extraterrestres mal intentionnés

Kennedy a-t-il été assassiné parce qu'il s'apprêtait à révéler l'existence des extraterrestres ? C'est ce que pensait l'agent de la CIA E. Howard Hunt, selon les dires d'un avocat américain. Selon lui, JFK aurait demandé à la CIA de lui communiquer des documents top secrets concernant les Ovnis. Coïncidence - ou non... - il a aussi rencontré le président Dwight D. Eisenhower peu de temps avant de se rendre à Dallas. Or, c'est pendant la présidence du républicain qu'est survenu l'affaire Roswell, lorsqu'en 1947 un objet non identifié pour les uns, ou un ballon-sonde pour les autres, s'était écrasé dans cette ville du Nouveau-Mexique. Un mythe moderne pour les autorités militaires, mais la preuve de l'existence extraterrestres pour les "ufologues" convaincus.

La vengeance de Joe DiMaggio

Joe DiMaggio aurait-il cherché à venger son grand amour ? Certains théoriciens du complot l'assurent. Selon eux, le joueur de Baseball, époux de Marilyn Monroe, qui a eu une relation avec le président américain, aurait commandité l'assassinat de John F. Kennedy, ravagé par la mort de son épouse en 1962.

Jackie Kennedy Herself

Certains assurent encore que c'est la First Lady elle-même qui aurait assassiné son président de mari. Assise juste à côté de lui dans la décapotable qui traversait les rues de Dallas le 22 novembre 1963, elle aurait eu à la main un petit revolver soulignent les complotistes. Car sur les images de la mort de JFK on voit de la fumée près de la tête du président. Rien à voir avec une cigarette que Jackie fumait à ce moment-là. Non, pour les théoriciens du complot, la fumée est due à une explosion caractéristique après un coup de feu tiré par Jackie.

Un coup de folie d'Oswald, "addict" au sucre

Non Lee Harvey Oswald n'a pas tué Kennedy sur les ordres de la CIA ou de la Mafia. S'il a tué Kennedy, c'est parce qu'il était en manque de sucre et donc psychologiquement dérangé. C'est l'une des théories développées dans Who Shot JFK ? : A Guide to the Major Conspiracy Theories, un ouvrage paru en 1993. Cette théorie se base sur le seul fait que le tueur désigné aurait bu une boisson très sucré juste après avoir tiré sur le président ! Signe d'une addiction certaine. 

Europe 1
Par C.O.