Jeff Bezos, Elon Musk...une enquête pointe les très faibles impôts des milliardaires américains

  • A
  • A
0:55
© OZAN KOSE / AFP
Partagez sur :
Les 25 américains les plus riches ont payé moins d'impôts fédéraux que l'Américain moyen ces dernières années ! C'est ce que révèle le site d'investigation ProPublica aux Etats-Unis, dans le premier volet d'une enquête menée grâce à des documents reçus de source anonyme au sein de l'IRS (l'agence américaine en charge de la collecte de l'impôt).
DÉCRYPTAGE

Ce qui passionne la presse américaine ce mercredi matin, ce n'est pas la visite de Joe Biden au Royaume-Uni, mais plutôt la feuille d'impôts des milliardaires, semble-t-il assez légère. Les révélations sont signées du média indépendant ProPublica, en plein débat mondial sur la hausse de la taxation des multinationales. Jeff Bezos, le patron d'Amazon, n'a ainsi payé aucun impôt fédéral en 2007 et en 2011. Idem pour Elon Musk en 2018. Et ce en toute légalité. Ils font pourtant partie des trois plus grandes fortunes mondiales... Ces documents, reçus de source anonyme au sein de l'IRS (l'agence américaine en charge de la collecte de l'impôt), révèlent l'inégalité flagrante du système fiscal américain.

Un milliardaire peut payer un taux d'imposition moindre qu'un célibataire gagnant 45.000 dollars par an

Même quand les "25 Américains les plus riches paient selon la mesure la plus conventionnelle : le revenu", précise le site de ProPublica dans un article intitulé "Vous payez peut-être un taux d'imposition plus élevé qu'un milliardaire", et même si certains "déclarent des sommes très importantes", "ils paient toujours des taux étonnamment bas".

En effet, relève le média, qui a calculé un taux d'imposition en comparaison avec la progression de la richesse des milliardaires (ce qui ne correspond pas au calcul légal de l'impôt aux Etats-Unis), "en moyenne, ils ont payé 15,8% d'impôts fédéraux personnels sur le revenu entre 2014 et 2018. Ils avaient 86 milliards de dollars de revenu brut ajusté et ont payé 13,6 milliards de dollars d'impôts sur le revenu au cours de cette période. C'est moins que le taux qu'un travailleur célibataire gagnant 45.000 dollars par an pourrait payer si vous incluez les taxes Medicare et Social Security." 

Des déductions légales qui risquent de relancer le débat sur les injustices aux Etats-Unis

Selon le New York Times, des ploutocrates profitent de lacunes et de déductions parfaitement légales pour minimiser leurs impôts. Une grande partie de leur richesse, les actions des sociétés qu'ils dirigent, les maisons de vacances, les yachts, ne sont pas considérés comme imposables.

Le Washington Post rappelle que Joe Biden a déjà dénoncé l'injustice du système fiscal américain en faveur des plus riches, car il n'y a pas d'impôt sur la fortune. Justement, pour Politico, ces révélations vont sans doute relancer le débat sur la taxation des plus favorisés et les appels en faveur d'un impôt sur la fortune.

Europe 1
Par Alexis Guilleux, correspondant d'Europe1 à New York, édité par Séverine Mermilliod