1:25
  • Copié
Damien Mestre, édité par Ugo Pascolo , modifié à
Après plusieurs jours d'attente dans leur camion, des milliers de routiers coincés à Douvres, en Angleterre, ont pu repartir en direction de la France. Parmi eux, Cédric, qui ne cache pas sa joie au micro d'Europe 1. 

"Ça fait du bien de voir autre chose qu'une remorque devant moi." Après quatre jours bloqué à Douvres à cause de la nouvelle souche du coronavirus, comme des milliers d'autres routiers, Cédric est enfin reparti. "Dégoûté pour [sa] famille" d'avoir passé le réveillon dans son camion, le routier qui confiait sont désarrois à Europe 1 jeudi soir a retrouvé le sourire dès qu'il a pu redémarrer son moteur. "Je suis libre !", s'exclame-t-il au micro d'Europe 1. 

"Je vais en direction du tunnel sous la Manche"

Mais il n'est pas tiré d'affaire pour autant et il le sait. "Je ne sais pas pour combien de temps je suis libre, car je vais en direction du tunnel sous la Manche [pour rallier Reims, ndlr]." Mais Cédric a un atout placardé sur son parebrise, son test PCR négatif. Condition sine qua non pour espérer rouler de nouveau sur les routes françaises. Pressé de retrouver sa femme et ses enfants, Cédric a été obligé de passer le réveillon "à manger des chips avec des biscuits apéritif en buvant un soda". Un menu qui est bien loin de la traditionnelle dinde et du foie gras. 

"Ma dernière douche, c'était mardi matin"

S'il arrive à passer la frontière, Cédric espère être de retour chez lui dans la soirée. Et la première chose qu'il compte faire, c'est prendre une bonne douche. "Ma dernière douche, c'était mardi matin", confie-t-il. "C'est la vie 'à l'anglaise', à la bouteille, avec les moyens du bord. Mais bon, ça ne remplace pas une vraie douche !". 

4.500 routiers ont redémarré

Comme Cédric, ce sont plus de 4.500 routiers qui ont pu repartir du port de Douvres, selon le ministre britannique des Transports, Grant Shapps. Plus de 10.000 tests au Covid ont été effectués, dont 24 se sont avérés positifs, a-t-il précisé. En temps normal, jusqu'à 10.000 camions transitent chaque jour par Douvres, le principal port anglais permettant la traversée de la Manche. Pour renforcer les capacités de dépistage, le ministère de la Défense britannique a déployé 800 militaires supplémentaires vendredi, en plus des 300 déjà mobilisés. D'après les autorités, la situation devrait être résorbée samedi.