Japon : "colère" du Premier ministre après une attaque "atroce"

, modifié à
  • A
  • A
© STEPHANIE KEITH / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :
Une écolière a été tuée mardi à Kawasaki, dans la banlieue sud de Tokyo, dans une attaque au couteau qui a également fait 17 blessés.

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a dit mardi sa "grande colère" après l'"atroce" attaque dans laquelle deux personnes ont été tuées à l'arme blanche dont une fillette de 12 ans.

Un fait divers rare au Japon. "C'est un cas vraiment atroce. Je ressents une grande colère. Je présente mes sincères condoléances aux victimes et espère que les blessés vont se rétablir rapidement", a déclaré Shinzo Abe dans une réaction télévisée, sa première depuis la tuerie. Deux personnes, dont une écolière, ont été tuées mardi près de Tokyo, dans une attaque au couteau qui a également fait une quinzaine de blessés au moment où une file d'enfants attendaient leur bus scolaire. La tuerie, un fait divers rare au Japon, considéré comme un pays très sûr, est survenue peu avant 8 heures heure locale (vers 1h en France) dans la ville de Kawasaki, au sud de la capitale japonaise.

"Je vais vous tuer". Une fille de 12 ans et un homme de 39 ans ont succombé à leurs blessures, selon Kiyoshi Matsuda, directeur adjoint de l'hôpital où ils avaient été admis, Musashi Kosugi. L'homme "semble être le père d'un des enfants qui se trouvaient sur les lieux", a précisé la chaîne publique NHK, citant la police. Selon les médias locaux, l'agresseur présumé, âgé d'une cinquantaine d'années et apparemment muni de deux couteaux, est également mort des suites des blessures qu'il s'est infligées. "Je vais vous tuer!", aurait-il lancé, selon un témoin qui se trouvait dans le parc voisin, interrogé par le quotidien Asahi.