Israël autorise plus de 1.000 logements de colons en Cisjordanie

, modifié à
  • A
  • A
370 logements se trouvent dans la colonie d'Adam, près de Ramallah (image d'illustration)
370 logements se trouvent dans la colonie d'Adam, près de Ramallah (image d'illustration) © AHMAD GHARABLI / AFP
Partagez sur :
Quelque 370 logements se trouvent dans la colonie d'Adam, près de Ramallah, où un Palestinien avait tué un habitant en juillet.

Israël a autorisé mercredi des plans de construction pour plus de 1.000 logements de colons en Cisjordanie occupée, a indiqué l'organisation anti-colonisation la Paix Maintenant.

La "meilleure réponse au terrorisme" pour Avigdor Lieberman. Les plans approuvés sont à différents stades de la procédure d'instruction. Sur ce total, 370 logements se trouvent dans la colonie d'Adam, près de Ramallah, où un Palestinien avait tué un habitant en juillet. Le ministre de la Défense Avigdor Lieberman avait promis la construction de 400 nouveaux logements à Adam comme "meilleure réponse au terrorisme".

Selon la Paix maintenant, une ONG israélienne, la construction dans les colonies a fait un bond depuis l'arrivée au pouvoir début de 2017 du président américain Donald Trump, le gouvernement israélien ayant approuvé durant cette période plus de 15.000 logements en Cisjordanie, un territoire palestinien occupé depuis plus de 50 ans par l'armée israélienne. 

Le Conseil de Yesha déplore la "faible" quantité de logements autorisés. Une porte-parole de l'armée contactée par l'AFP n'a pas été en mesure de confirmer le chiffre des autorisations affirmant que les décisions définitives n'avaient pas encore été prises. Le Conseil de Yesha, principale organisation représentative des colons de Cisjordanie, a déploré dans un communiqué que la quantité de logements autorisés soit "si faible". Selon cette organisation, au cours des derniers 18 mois des autorisations avaient été données pour la construction de 2.000 à 3.000 logements, à chaque annonce.

Les colonies israéliennes en Cisjordanie occupée sont illégales au regard du droit international et considérées par une grande partie de la communauté internationale comme étant un des principaux obstacles à la paix avec les Palestiniens, ce que conteste Israël.