Huawei : Washington prolonge de 90 jours le délai d'application des sanctions

  • A
  • A
En mai dernier, Washington avait déjà accordé un délai de trois mois avant l'application des sanctions.
En mai dernier, Washington avait déjà accordé un délai de trois mois avant l'application des sanctions. © WANG ZHAO / AFP
Partagez sur :
Après avoir accordé un premier délai de 90 jours au mois de mai dernier, Washington donne encore trois mois à certaines entreprises pour "se sevrer" de la marque de smartphones chinoise. 

Washington a prolongé lundi de 90 jours les exemptions qui permettent au géant chinois des télécoms Huawei de continuer à faire affaire aux États-Unis, a indiqué lundi le ministre américain du Commerce, Wilbur Ross.

Donner aux entreprises du "temps pour se sevrer"

"Il y a 90 jours en plus pour des entreprises de télécoms américaines, dont certaines entreprises rurales, qui dépendent de Huawei", a expliqué Wilbur Ross sur Fox Business, ajoutant : "nous leur donnons plus de temps pour se sevrer". Washington avait déjà accordé un premier délai avant d'imposer les sanctions. 

Les États-Unis estiment que Huawei présente un risque pour la sécurité nationale et veulent le bannir du pays, mais Washington a accordé des exemptions à certaines entreprises américaines pour continuer à vendre des produits de faible technologie ou pour changer de fournisseurs.

Ce règlement provisoire, qui doit empêcher toute agence fédérale américaine d'acquérir auprès de ces groupes du matériel de télécommunication ou technologique, est le dernier épisode en date de la campagne menée par l'administration Trump contre Huawei aux États-Unis. Des responsables américains assurent que le groupe chinois est lié aux services de renseignement de Pékin.