Huawei : Trudeau assure qu'il n'y a eu aucune "intervention politique"

, modifié à
  • A
  • A
Le Canada a "un processus judiciaire entièrement indépendant", a répété Justin Trudeau. © LARS HAGBERG / AFP
Partagez sur :

La directrice financière de Huawei, géant chinois des télécoms, a été arrêtée au Canada,

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a assuré jeudi qu'il n'y avait eu aucune "intervention politique" lors de l'arrestation à Vancouver d'une haute dirigeante du géant chinois des télécoms Huawei, répétant que le Canada "a un processus judiciaire entièrement indépendant".

"Nous respectons l'indépendance du système judiciaire". "On a été avisé du processus judiciaire quelques jours avant que l'arrestation soit faite", le 1er décembre, a-t-il déclaré à propos de l'interpellation, à la demande des États-Unis, de Meng Wanzhou, la directrice financière du numéro deux mondial des smartphones. Toutefois, "il n'y a pas eu d'intervention politique dans cette décision car nous respectons l'indépendance du système judiciaire", a-t-il souligné. Selon plusieurs informations de presse, Washington soupçonnerait Meng Wanzhou de violation des sanctions américaines contre l'Iran.

La Chine demande la remise en liberté de sa ressortissante. La Chine a immédiatement "protesté avec force" contre cette arrestation d'une citoyenne chinoise "n'ayant violé aucune loi américaine ni canadienne", a-t-elle fait savoir dans un communiqué de son ambassade au Canada. Pékin a demandé à Ottawa "de corriger immédiatement cette faute et de restaurer la liberté" de Meng Wanzhou, et "prendra toutes les mesures pour résolument protéger les droits et les intérêts légitimes des citoyens chinois", poursuit le communiqué.

 

La Maison-Blanche était prévenue

"Je le savais à l'avance. C'est quelque chose que nous tenons du ministère de la Justice", a confié à la radio NPR le conseiller à la sécurité nationale de la Maison-Blanche, John Bolton. Il a en revanche précisé ne pas savoir si Donald Trump avait été averti personnellement de l'interpellation, samedi, de la directrice financière de Huawei. "Ce genre de choses arrivent fréquemment. Nous n'en informons pas le président à chaque fois".