Gaza : 42 Palestiniens tués dans des raids israéliens, plus lourd bilan quotidien depuis lundi

, modifié à
  • A
  • A
192 Palestiniens ont péri depuis lundi dans les raids de l'armée israélienne, selon un dernier bilan palestinien.
192 Palestiniens ont péri depuis lundi dans les raids de l'armée israélienne, selon un dernier bilan palestinien. © SAID KHATIB / AFP
Partagez sur :
192 Palestiniens, dont 58 enfants, ont péri depuis lundi dans les raids de l'armée israélienne et 42 personnes pour la seule journée de dimanche, selon un dernier bilan palestinien. De son côté, Israël dit dimanche faire face au rythme le plus élevé de roquettes jamais tirées vers son territoire.

L'armée israélienne a bombardé sans relâche dimanche la bande de Gaza, tuant au moins 42 Palestiniens, dont des enfants, et ciblant la maison d'un dirigeant du mouvement islamiste Hamas, au 7e jour d'un conflit d'une "intensité jamais vue", selon la Croix-Rouge (CICR). Il s'agit du plus lourd bilan quotidien à Gaza depuis le début des violences le 10 mai. Au total, 192 Palestiniens ont été tués, dont au moins 58 enfants, et plus de 1.200 blessés, depuis cette date, selon un dernier bilan palestinien. 

3.000 roquettes tirées vers Israël

Les groupes armés palestiniens, dont le Hamas au pouvoir à Gaza, ont eux tiré plus de 3.000 roquettes vers Israël depuis le début le 10 mai de ce nouveau cycle de violences, le rythme le plus élevé de projectiles jamais tirés sur le sol israélien, a indiqué l'armée israélienne en soulignant qu'une grande partie avait été interceptée par le système anti-missile Iron Dome. En Israël, dix personnes ont été tuées dont un enfant dans les tirs palestiniens depuis lundi. 

Une attaque à la voiture bélier visant des forces de sécurité israélienne a par ailleurs fait de nombreux blessés dimanche après-midi à Jérusalem-Est, selon la police et des secouristes. "Quatre policiers ont été blessés dans une attaque à la voiture bélier" dans le quartier de Cheikh Jarrah, a indiqué la police israélienne, alors que les secouristes locaux ont fait état de sept blessés au total.

Réunion du Conseil de sécurité de l'ONU

Cette nouvelle intensification du conflit survient à quelques heures d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU, dont les membres ont été appelés par le CICR "à exercer le maximum d'influence pour mettre fin aux hostilités". "L'intensité de ce conflit, c'est quelque chose que nous n'avons jamais vu auparavant avec des raids aériens incessants contre Gaza, qui est densément peuplée, et des roquettes qui frappent des grandes villes en Israël avec pour conséquence des enfants qui meurent des deux côtés", a affirmé Robert Mardini, le directeur général du CICR.

Europe 1
Par Europe 1 avec AFP