Danemark : 23 arrestations après un rassemblement antimigrants à Copenhague

  • A
  • A
La police a arrêté 23 personnes. Photo d'illustration.
La police a arrêté 23 personnes. Photo d'illustration. © Jens Nørgaard Larsen / SCANPIX DENMARK / AFP
Partagez sur :
Un avocat et youtubeur condamné pour injures racistes avait rassemblé des sympathisants dans un quartier proche du centre de la capitale danoise, avant d'être pris à partie par un opposant. Puis des affrontements entre des contre-manifestants et les forces de l'ordre ont éclaté.

La police de Copenhague a annoncé lundi l'arrestation de 23 personnes impliquées dans des échauffourées après une manifestation organisée par un islamophobe dans un quartier à forte population immigrée.
"Nous avons 23 personnes arrêtées après les troubles de la nuit et d'hier", a écrit la police sur Twitter.

Des poubelles et des vélos brûlés. Dimanche après-midi, Rasmus Paludan, condamné pour injures racistes à une peine de prison avec sursis, avait rassemblé des sympathisants dans un quartier proche du centre de la capitale danoise. Selon la police, il a été violemment pris à partie par un opposant, avant qu'éclatent des affrontements entre des contre-manifestants et les forces de l'ordre.

Des poubelles et des vélos ont été brûlés par des opposants à Paludan - également dans d'autres endroits de Copenhague - et des pavés lancés contre des policiers qui ont répondu avec des gaz lacrymogènes. Lundi matin, le quartier où les incidents ont débuté était calme, a constaté une journaliste de l'AFP. La police ne faisait pas état de nouveaux affrontements.

Le Premier ministre condamne les "provocations insensées" de Paludan. Sur Twitter, le Premier ministre Lars Løkke Rasmussen a "pris avec virulence des distances avec les provocations insensées de Paludan qui n'ont d'autre but que de créer des divisions". "Répondez avec des arguments - pas de la violence", a-t-il écrit à l'adresse des opposants au militant anti-islam.

Rasmus Paludan, un avocat et youtubeur, organise régulièrement des manifestations, rassemblant une poignée de personnes, pour exprimer son opposition à l'immigration et à ce qu'il considère être une islamisation de la société.