Chaleurs record au Japon : les autorités multiplient les mises en garde

, modifié à
  • A
  • A
japon chaleur 1280
Boire de l'eau, utiliser les climatiseurs et faire des pauses régulières au travail... voilà quelques unes des recommandations des autorités japonaises. © TOSHIFUMI KITAMURA / AFP
Partagez sur :

Alors que 12.000 personnes ont déjà été hospitalisées à cause de la canicule, les autorités nippones multiplient les mises en garde comme celle d'utiliser les climatiseurs. 

Les autorités japonaises ont émis lundi de nouveaux avertissements face à la vague de chaleur qui se poursuivait sur le Japon, avec des records de températures à Tokyo, qui accueillera à la même saison les Jeux olympiques en 2020.

Un bilan qui va s'alourdissant. Avec entre 35 et près de 40 degrés à l'ombre et une hygrométrie de plus de 80%, plusieurs villes japonaises affichent une combinaison qui peut être fatale, car elle affaiblit les défenses naturelles. La canicule a fait au moins 15 morts dans l'archipel durant les deux premières semaines de juillet tandis que 12.000 personnes ont été hospitalisées, selon des chiffres officiels publiés dimanche. Un bilan actualisé est attendu plus tard cette semaine, mais d'après l'agence Kyodo News, au moins 11 autres morts ont été enregistrés durant la seule journée de samedi, pour la plupart des personnes âgées.

Des records au-delà de 40°. Des températures inédites ont été atteintes à travers le pays, notamment dans la ville de Kumagaya dans la préfecture de Saitama, au nord de Tokyo, qui a battu le record national lundi avec un thermomètre affichant 41,1 degrés Celsius. La localité d'Ome, dans la préfecture de Tokyo, subissait une chaleur de 40,3 degrés Celsius, une première à l'intérieur de la métropole qui n'avait jamais connu de température supérieure à 40 degrés Celsius. Des records ont également été observés dans 13 autres stations d'observation à travers le pays.

"Prendre des précautions". "Les personnes vivant dans ces régions où les températures dépassent 35 degrés doivent prendre des précautions" pour éviter des insolations et coups de chaleur, a précisé Minako Sakurai, de l'Agence météorologique. "Et même à des températures plus faibles, la chaleur reste dangereuse pour les petits enfants et les personnes âgées, en fonction de l'environnement dans lequel ils se trouvent et de leurs activités", a-t-elle prévenu, précisant que le fait d'être exposé depuis des jours à de telles températures joue aussi. L'Agence de gestion des catastrophes a exhorté les personnes à utiliser les climatiseurs (installés dans la plupart des logements), à boire de l'eau et à prendre des pauses régulières au travail.

Inquiétude pour les JO de 2020. Les records de températures atteints cette année ravivent les inquiétudes pour les Jeux olympiques de 2020 qui auront lieu à Tokyo en plein cœur de l'été, du 24 juillet au 9 août. "Les dispositions que nous prendrons contre la chaleur seront un des piliers du succès des JO de Tokyo", a estimé lundi la gouverneure de la capitale, Yuriko Koike. La municipalité et les organisateurs des Jeux ont d'ores et déjà annoncé l'utilisation d'un revêtement spécial absorbant la chaleur du soleil ou des brumisateurs mobiles pour les disciplines hors stade, mais des experts estiment que cela ne suffira pas.