Brésil : le candidat d'extrême droite espère sortir de l'hôpital avant la fin du mois

  • A
  • A
Partagez sur :
Poignardé en pleine rue lors d'un bain de foule il y a trois semaine, Jair Bolsonaro a indiqué dans une vidéo ne s'être "jamais senti aussi bien". 

Le candidat d'extrême droite à la présidentielle brésilienne Jair Bolsonaro, poignardé en pleine rue il y a trois semaines, a déclaré vendredi sur Facebook espérer sortir de l'hôpital d'ici à la fin du mois.

"Je ne me suis jamais senti aussi bien et aussi heureux de ma vie. Merci à tous. Si Dieu le veut, je sortirai d'ici à la fin du mois", a dit dans une vidéo sur son lit d'hôpital le favori des sondages pour le premier tour du 7 octobre. "Nous serons de retour pour faire du Brésil une grande nation", a conclu le député de 63 ans.

Il a diffusé plusieurs vidéos depuis son agression. Le 6 septembre, Jair Bolsonaro a été victime d'une attaque au couteau de cuisine pendant un bain de foule à Juiz de Fora, dans le Minas Gerais. Grièvement blessé, avec plusieurs perforations de l'intestin, l'ex-capitaine de l'armée brésilienne a quitté l'unité de soins intensifs dimanche dernier. Depuis, il a enregistré plusieurs vidéos diffusées sur Facebook, où il est suivi par plus de 6,3 millions d'abonnés.

Des sondages qui le mettent en position d'être élu au second tour. Le dernier sondage le crédite de 28% des intentions de vote, largement devant le candidat de gauche Fernando Haddad (16%) et le met en position d'être élu au deuxième tour. Idôlatré par ses partisans qui le surnomment "le mythe", il est aussi détesté par de nombreux Brésiliens qui lui reprochent ses dérapages machistes, racistes et homophobes, ainsi que son admiration affichée de la dictature militaire au Brésil de 1964 à 1985.