Avion United Airlines : un chien meurt dans un compartiment à bagages

, modifié à
  • A
  • A
La compagnie a présenté ses "profondes condoléances" pour ce "tragique accident". © JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Un membre de l'équipage avait insisté pour que la passagère place son bulldog français dans le compartiment à bagages.

Un chien est mort après avoir été placé, sur la demande insistante d'un membre d'équipage, dans un compartiment à bagages au-dessus des passagers d'un avion de la compagnie United Airlines reliant Houston à New York.

Un "tragique accident", selon United Airlines. La compagnie américaine a reconnu sa responsabilité dans cet accident qui a eu lieu lundi, affirmant que le bulldog français n'aurait jamais dû se trouver là. "C'est un tragique accident qui n'aurait jamais dû arriver", a affirmé la compagnie dans un communiqué, exprimant ses "profondes condoléances à la famille".

Un chien avec les bagages. La propriétaire du chien est entrée dans l'avion avec deux enfants, dont un bébé, et l'animal dans un sac de transport. Il lui a alors été demandé de placer le chien dans le compartiment à bagages, au dessus des sièges selon le témoignage (en anglais) au New York Times de Maggie Gremminger, 30 ans, qui était assise derrière.

"La propriétaire implorait de ne pas mettre le sac au-dessus", a dit Maggie Gremminger. "Elle disait 'Mon chien est dedans, non, c'est mon chien'. En réponse, le membre d'équipage continuait à lui demander de le faire parce que c'était un danger là où il était, que c'était une sortie d'urgence, qu'on pouvait glisser", selon ce témoin.

Déjà une image écornée. Cet accident risque d'attirer de nouvelles critiques à la compagnie aérienne américaine. L'année dernière, un médecin américain de 69 ans avait été sorti manu militari d'un avion surbooké de la compagnie malgré ses supplications. La vidéo de la scène, filmée par téléphone portable, était devenue virale sur les réseaux sociaux. Face au tollé, la compagnie avait fini par s'excuser.

United Airlines avait également été critiquée en mars 2017 pour avoir refoulé deux adolescentes portant des leggings, au motif qu'elles devaient observer certains codes vestimentaires puisqu'elles voyageaient avec des billets gratuits de la compagnie.