Aux Etats-Unis, la mort de Soleimani fait débat

, modifié à
  • A
  • A
1:45
© BRENDAN SMIALOWSKI / AFP
Partagez sur :
L’annonce de l’assassinat ciblé du général iranien Qassem Soleimani, suite à un raid américain, a reçu un accueil mitigé à Washington. Les démocrates, adversaires de Donald Trump, qui n’a pas réagi publiquement, critiquent une décision qui pourrait plonger le pays dans un nouveau conflit.

Les Etats-Unis n’ont pas traîné. Peu de temps après l’annonce de la mort du général iranien Qassem Soleimani, jeudi soir lors d’un raid de l’aviation américaine, le Pentagone a confirmé que l’ordre de tuer avait été donné par Donald Trump en personne. Une riposte après l’attaque de l’ambassade des Etats-Unis à Bagdad, organisée selon Washington par le général iranien qui s’apprêtait à commettre d’autres actions contre des diplomates et des militaires américains en Irak et dans la région.

Donald Trump, qui est toujours en vacances en Floride, ne s’est pas encore exprimé publiquement. Il s’est contenté de tweeter un drapeau américain après la confirmation de la mort du grand chef des gardiens de la révolution.

Mardi, après l’attaque de l’ambassade, le président américain avait menacé les Iraniens de leur faire payer le prix fort.

Pour le moment, l'annonce de la mort de Soleimani a reçu un accueil mitigé à Washington. Des élus démocrates reprochent déjà à Donald Trump de ne pas avoir demandé l’autorisation du Congrès avant d’assassiner un dirigeant d’un autre pays avec lequel les Etats-Unis ne sont pas formellement en guerre.

Les candidats démocrates à l’élection présidentielle dénoncent une action irréfléchie, qui risque d’entraîner les Etats-Unis dans un nouveau conflit au Moyen-Orient.

Europe 1
Par Sonia Dridi, édité par Rémi Duchemin