Attentats du 11-Septembre : l'homme qui échappa deux fois à la mort

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Romain Clergeat était à New York le 11 septembre 2001 lorsque deux avions se sont écrasés sur les tours jumelles du World Trade Center plongeant la ville dans le chaos. Dans le sixième épisode de "Paris Match Stories", le podcast de Paris Match produit par Europe 1 Studio, le journaliste raconte sa rencontre avec un touriste, un homme qui a réchappé à deux attentats, à chaque fois au même endroit. 
PODCAST

Que faisiez vous le matin du 11 septembre 2001 ? Romain Clergeat, reporter de Paris Match, était lui à New York. Ce jour là, alerté par la rumeur d'un attentat, il choisit de se rendre dans le quartier d'affaires, le World Trade Center. Il arrive peu après que les tours jumelles aient été éventrées par deux avions de ligne, juste après que la tour numéro 1 se soit écroulée. Dans ces rues envahies de débris et de poussière, il est seul. Ou presque. Car au pied de la tour numéro 2, le journaliste croise un homme, un civil, en train de prendre des photos. 

"C'est un touriste", se souvient le reporter dans le podcast de Paris Match, "Paris Match Stories" produit avec Europe 1 Studio. Mais son histoire est pour le moins hors du commun. "Il me raconte que la dernière fois qu'il est venu à New York c'était en 1993". Le 26 février précisément. Ce jour là, un autre attentat terroriste avait été perpétré contre le World Trade Center, un attentat à la voiture piégé qui a fait six morts. Le 11 septembre 2011, il est alors en train de vivre le deuxième attentat de sa vie, exactement au même endroit.

"Cela l'amuse presque de me raconter ça"

Pourtant l'homme ne semble pas stressé. "Cela l'amuse presque de me raconter ça", se rappelle Romain Clergeat peu avant de comprendre que la deuxième tour jumelle va s'effondrer d'un instant à l'autre et qu'il est temps de fuir, le plus vite possible. 

Le touriste du World Trade center n'est pas le seul homme à s'être retrouvé au moment endroit, au mauvais moment et ce, à plusieurs reprises. En 2016, Mason Wells, un jeune Américain blessé lors de l'attentat de l'aéroport de Bruxelles, avait confié avoir déjà survécu à deux autres attaques : l'attentat de Boston en 2013, où il s'était rendu pour voir sa mère courir le marathon, et les attentats du 13 novembre à Paris en 2015.

Vous voulez écouter Paris Match Stories ?

>> Abonnez-vous sur Apple Podcasts, Google Podcasts, YouTube, et toutes vos plateformes habituelles d’écoute.

>> Retrouvez ici le mode d'emploi pour écouter tous les podcasts d'Europe 1 

Europe 1
Par Clémence Olivier