Attentat de Christchurch : le tireur avait effectué un bref séjour en Israël en 2016

, modifié à
  • A
  • A
L'auteur de l'attentat de Christchurch a tué 50 personnes dans deux mosquées.
L'auteur de l'attentat de Christchurch a tué 50 personnes dans deux mosquées. © HANDOUT / AFP
Partagez sur :
Brenton Tarrant, l'auteur de l'attentat contre deux mosquées, vendredi, a séjourné en Israël pendant neuf jours en octobre 2016.

L'extrémiste australien, auteur de l'attentat contre deux mosquées de Nouvelle-Zélande vendredi, a séjourné pendant quelques jours en Israël en 2016. Brenton Tarrant, titulaire d'un visa de touriste de trois mois, a séjourné en Israël pendant neuf jours en octobre 2016, selon la porte-parole de l'Autorité de l'immigration israélienne, Sabine Haddad. Cette dernière a dit ne pas être en mesure de donner davantage de détails sur le séjour de l'extrémiste de droite qui a criblé de balles des fidèles dans deux mosquées de la ville de Christchurch en Nouvelle-Zélande durant la prière du vendredi, faisant 50 morts.

Brenton Tarrant, fasciste et raciste autoproclamé, a grandi à Grafton, dans l'État de Nouvelle-Galles du Sud, en Australie, mais a énormément voyagé à l'étranger au cours des dix dernières années. Il vivait ces dernières années en Nouvelle-Zélande, à Dunedin, à 300 km au sud-ouest de Christchurch. 

Un séjour dans les Balkans fin 2018. Lundi, le ministre australien de l'Intérieur, Peter Dutton, a déclaré que le suspect n'avait passé que 45 jours en Australie au cours des trois dernières années et ne figurait sur aucune liste de surveillance antiterroriste. Il s'était notamment rendu en Grèce et dans les Balkans, et notamment en Bulgarie fin 2018. À propos de ce dernier séjour intervenu du 9 au 15 novembre, le ministre bulgare de l'Intérieur Mladen Marinov a indiqué lundi qu'aucune activité suspecte de Brenton Tarrant n'avait été décelée.

"Nous pouvons affirmer avec certitude qu'il a visité la Bulgarie pour faire du tourisme. Il n'y a pas d'éléments attestant de contacts avec des ressortissants bulgares", a déclaré le ministre. Des écrits et inscriptions attribués à l'auteur des attaques de Christchurch font de nombreuses références à l'histoire des Balkans et aux combats contre les forces ottomanes qui ont marqué cette région pendant plusieurs siècles.