Attaque au Kenya : la femme et le père du kamikaze arrêtés

  • A
  • A
Les deux personnes arrêtées sont liées à l'un des shebab ayant commis l'attentat qui a fait 21 morts à Nairobi, mardi.
Les deux personnes arrêtées sont liées à l'un des shebab ayant commis l'attentat qui a fait 21 morts à Nairobi, mardi. © KABIR DHANJI / AFP
Partagez sur :
La police kényane a interpellé la femme et le père de Mahir Khalid Riziki, identifié comme l'auteur de l'attentat-suicide à la bombe qui a fait 21 morts à Nairobi mardi.

La police kényane a arrêté la femme et le père d'un homme identifié comme l'auteur de l'attentat-suicide à la bombe dans l'attaque de mardi contre le complexe hôtelier DusitD2 à Nairobi, qui a fait 21 morts, selon une source policière samedi. Le kamikaze, qui était l'un des cinq combattants des shebab somaliens à avoir mené l'attaque, a été identifié comme Mahir Khalid Riziki, 25 ans, qui a grandi à Mombasa. 

Des témoignages "essentiels". "La femme du kamikaze est maintenant sous notre garde. Elle nous aidera à comprendre les derniers instants de son mari et ses déplacements, son histoire au cours des dernières années et ses tout derniers agissements", a déclaré un haut responsable de la police sous couvert d'anonymat. "Elle a été arrêtée à Mombasa et emmenée à Nairobi pour de nouveaux interrogatoires." Le père du kamikaze a également été arrêté. "Dans une enquête de cette nature, les membres de la famille de ces personnes sont essentiels parce qu'ils détiennent des informations cruciales ", a déclaré la source policière.

Recruté par les shebab. Selon le policier, Mahir Khalid Riziki a été identifié par le biais d'une communication par téléphone portable, et il avait communiqué avec l'un des autres assaillants juste avant de se faire exploser. "Il a grandi à Mombasa et c'est là qu'il a été recruté par les shebab", a ajouté le policier selon lequel il avait déjà été impliqué dans des attaques visant les forces de sécurité et s'était déjà rendu en Somalie voisine.  

Une attaque mardi. L'attaque du complexe DusitD2, dans un quartier de Nairobi, a débuté mardi vers 15 heures, lorsque le kamikaze s'est fait exploser devant la terrasse d'un des restaurants du complexe. Les quatre autres membres du commando ont plus tard été tués par les forces de sécurité. Les shebab, affiliés à Al-Qaïda, ont indiqué avoir agi en représailles au transfèrement de l'ambassade des Etats-Unis à Jérusalem, selon le centre américain de surveillance des sites internet jihadistes SITE. En 2013, l'attaque du centre commercial Westgate à Nairobi par un commando shebab, avait fait 67 morts.