Argentine : la statue de Messi coupée au niveau des chevilles à Buenos Aires

, modifié à
  • A
  • A
La statue avait déjà été sectionnée de sa tête et ses bras en janvier 2017.
La statue avait déjà été sectionnée de sa tête et ses bras en janvier 2017. © Leo RAMIREZ / AFP
Partagez sur :
Pour la deuxième fois en moins d'un an, la statue de Lionel Messi à Buenos Aires a été vandalisée : elle a été cette fois-ci sectionnée au niveau des chevilles.

Nouvel acte de vandalisme contre la statue de Lionel Messi à Buenos Aires : lundi, il ne restait plus que le socle de béton et les deux pieds, la statue ayant été sectionnée au niveau des chevilles. La dégradation est survenue dans la nuit de dimanche à lundi et les vandales n'ont pas emporté la statue. Des photos diffusées dans la presse argentine la montrent gisant au sol sur le Paseo de las Glorias (Promenade des Gloires), où trônent des statues de figures du sport argentin.

Un précédent vandalisme. L'oeuvre devait être restaurée dès cette semaine par les ateliers de la Mairie de Buenos Aires. Inaugurée en juin 2016, la statue de Messi, balle au pied, avait déjà été la cible d'un acte de vandalisme début janvier 2017. La tête et les bras avaient alors été coupés

Des figures du sport argentin. En 2016, celle représentant l'ancienne joueuse de tennis Gabriela Sabatini avait également été dégradée, des voleurs lui ayant subtilisé sa raquette. La Promenade des Gloires est située dans un quartier de la capitale argentine proche de l'estuaire du Rio de la Plata, très fréquenté le week-end, une allée où le basketteur Manu Ginobili, le tennisman Gillermo Vilas, le pilote de F1 Juan Manuel Fangio ou le rugbyman Hugo Porta ont également été honorés.