Acquittement de Donald Trump : "le parti républicain reste toujours aussi divisé", analyse Nicole Bacharan

, modifié à
  • A
  • A
0:58
© AFP
Partagez sur :
Quelques heures après l'acquittement de Donald Trump, la politologue Nicole Bacharan estime sur Europe 1 que si ce jugement est "une victoire" pour l'ancien président des États-Unis, son procès a fragilisé le parti républicain. Selon elle, "la division du Parti entre le parti de Trump et le parti 'à l'ancienne' reste toujours aussi vive."
INTERVIEW

Pour la deuxième fois acquitté. L'ex-président américain Donald Trump a échappé samedi à un verdict de culpabilité à l'issue d'un procès historique devant le Sénat américain, qui le jugeait pour son rôle dans les violences du 6 janvier au Capitole. "Une victoire", pour l'ancien président des États-Unis, analyse au micro d'Europe 1 Nicole Bacharan, politologue spécialiste de la société américaine. "Mais ça ne veut pas dire que la suite sera simple, ni pour lui, ni pour le Parti républicain", prédit-elle, estimant que les divisions internes du parti républicain restent "toujours aussi vives."

"C'est la première fois qu'autant de sénateurs du parti du président accusé votent contre lui"

Car si Trump a été acquitté, pas moins de sept sénateurs républicains ont voté avec les 50 démocrates pour la culpabilité de l'ancien président des États-Unis. Mais il aurait fallu les deux-tiers de la chambre haute pour parvenir à un verdict de culpabilité. "C'est la première fois qu'autant de sénateurs du parti du président accusé votent contre lui", souligne Nicole Bacharan, qui assure que "la division du parti républicain entre le parti de Trump et le parti républicain 'à l'ancienne' reste toujours aussi vive"

Chef influent des républicains du Sénat, Mitch McConnell incarne à la perfection le malaise de certains républicains. À peine le verdict annoncé, le vieux routier de la politique a laissé éclater son amertume. "Il n'y a aucun doute, aucun, que le président Trump est, dans les faits et moralement, responsable d'avoir provoqué les événements de cette journée" du 6 janvier, a-t-il asséné.

"Trump est libéré de la menace de l'inéligibilité"

Considéré non-coupable par le Sénat, Donald Trump pourrait-il revenir dans le jeu politique et être candidat à la Maison-Blanche en 2024 ? "Il est libéré de cette menace de la condamnation par le Sénat, donc libéré de la menace de l'inéligibilité qui pendait au-dessus de son destin politique", répond Nicole Bacharan sur Europe 1. "Cela veut dire que s'il veut poursuivre une vie politique, s'il veut tenter de se faire réélire, c'est ouvert. Maintenant, ça ne veut pas dire que la suite sera simple. Ni pour lui, ni pour le parti républicain", conclut la politologue.

Europe 1
Par Romane Hocquet, édité par Ariel Guez avec AFP