Prothèses PIP : ouverture d'une enquête à Turin

  • A
  • A
Partagez sur :

Le parquet de Turin (nord-ouest de l'Italie) a ouvert une enquête contre Jean-Claude Mas, fondateur de la société française Poly Implant Prothèse (PIP), à l'origine d'une inquiétude planétaire sur les implants mammaires, a indiqué vendredi l'agence italienne Ansa.

Jean-Claude Mas, 72 ans, est soupçonné de "fraude commerciale" et de "vente de produits dangereux pour la santé" par le parquet, qui a transmis ses éléments au ministère italien de la Santé.

Jean-Claude Mas, dont la société est basée à La Seyne-sur-Mer (sud-est), est déjà visé en France par deux enquêtes judiciaires pour "tromperie aggravée" et "homicides involontaires".