Murdoch : Cameron signait "love" ses SMS

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Le Premier ministre britannique David Cameron signait "lots of love" des textos de soutien à la protégée de Rupert Murdoch, Rebekah Brooks, en plein scandale des écoutes téléphoniques, a révélé cette dernière vendredi devant une commission d'enquête.

Lors d'une longue audition devant cette commission chargée d'enquêter à la fois sur les écoutes et sur les liens entre les médias et le monde politique, la rousse flamboyante de 43 ans a admis qu'elle avait évoqué l'affaire des écoutes au News of the World (NotW) avec David Cameron. Il s'agissait, selon elle, "de le mettre au courant". "Rien de confidentiel", a-t-elle assuré.

David Cameron est un ami du mari de Rebekah Brooks, un éleveur de chevaux, depuis une trentaine d'années, les deux hommes ayant étudié ensemble à la prestigieuse école privée d'Eton.
Rebekah Brooks a démissionné en juillet dernier de son poste de directrice de News International, la division britannique du groupe de presse Murdoch, à la suite du scandale au sein du NotW, accusé d'avoir fait écouter plus de 800 personnes dans les années 2.000.

Rebekah Brooks a admis avoir reçu après sa démission un message "indirect" de sympathie du Premier ministre. Interrogée sur un article du Times selon lequel David Cameron lui avait adressé un texto lui disant "de ne pas se laisser abattre", Rebekah Brooks a répondu que le message était "de cet ordre", mais qu'il était "indirect", sans fournir plus de précisions.

David Cameron signait généralement ses textos "DC" pour David Cameron ou occasionnellement "LOL", qu'il pensait signifier "Lots of love" jusqu'à ce que Rebekah Brooks lui explique que cela signifiait "laugh out loud" (mort de rire), a-t-elle expliqué.

Europe 1
Par Europe1.fr ave AFP