L'appel de l'interdiction des Frères musulmans rejeté

  • A
  • A
Partagez sur :

La justice égyptienne a rejeté mercredi l'appel des Frères musulmans contre l'interdiction des activités de l'organisation qu'ils avaient établie après la chute d'Hosni Moubarak en 2011, et le gel de ses avoirs financiers. Un tribunal cairote avait interdit en septembre "toutes les activités" du plus ancien mouvement islamiste égyptien, fondé en 1924 et déjà interdit une première fois 30 ans plus tard par le président Gamal Abdel Nasser.

L'armée égyptienne et les autorités civiles intérimaires qu'elle a mises en place après avoir déposé le président Mohamed Morsi, le 3 juillet, ont lancé une répression implacable contre les Frères musulmans, tuant près d'un millier de leurs membres et arrêtant tous leurs dirigeants. Le procès du président Morsi pour "incitation à la violence" s'est ouvert lundi. Il a été ajourné au 8 janvier.