L'Iran accuse Washington d'être "à la tête du terrorisme international"

, modifié à
  • A
  • A
Hassan Rohani a vertement répondu, mardi, à la décision des États-Unis de classer les Gardiens de la Révolution comme "organisation terroriste".
Hassan Rohani a vertement répondu, mardi, à la décision des États-Unis de classer les Gardiens de la Révolution comme "organisation terroriste". © Mohammed SAWAF / AFP
Partagez sur :
Hassan Rohani s'est exprimé mardi au lendemain de la décision des États-Unis de classer les Gardiens de la Révolution comme "organisation terroriste".

Le président iranien Hassan Rohani a accusé mardi les États-Unis d'être "à la tête du terrorisme international", au lendemain de la décision prise par Washington de classer les Gardiens de la Révolution iraniens comme une "organisation terroriste". Condamnant cette mesure, Hassan Rohani a affirmé que les Gardiens de la Révolution, armée idéologique de la République islamique d'Iran, étaient engagés dans la "lutte contre le terrorisme" et ce, "depuis leur création".

"Qui, dans le monde d'aujourd'hui, propage et encourage le terrorisme ?"

"Qui êtes-vous pour qualifier de terroristes les institutions révolutionnaires (iraniennes) ?", a lancé Hassan Rohani lors d'un discours transmis en direct par la télévision d'État. Soulignant l'engagement des Gardiens de la Révolution auprès des autorités syriennes et irakiennes dans la lutte contre le groupe djihadiste État islamique (EI), Hassan Rohani a insinué que les États-Unis avaient au contraire cherché à "utiliser [cette organisation] contre des États" du Moyen-Orient. "Qui, dans le monde d'aujourd'hui, propage et encourage le terrorisme ?" s'est-il interrogé. "Aujourd'hui encore, l'Amérique n'est pas prête à combattre l'EI, aujourd'hui encore l'Amérique cache les dirigeants de l''EI, aujourd'hui encore, l'Amérique n'est pas prête à indiquer aux gouvernements de la région où les dirigeants de l'EI se cachent", a ajouté le président iranien.