50.000 personnes ont manifesté à Sao Paulo

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Quelque 50.000 Brésiliens ont de nouveau manifesté mardi soir à Sao Paulo, où la présidente Dilma Rousseff s'est entretenue lors d'un voyage éclair avec son mentor politique, l'ex-président Lula, au lendemain de manifestations historiques dans tout le pays.

Un groupe de manifestants a mis le feu à un camion de transmission de la chaîne de TV Record, à une cabine de police et à une agence bancaire situés près de la mairie, a constaté l'AFP. Auparavant ils avaient tenté de forcer l'entrée de la mairie mais les police les a repoussés avec quelques tirs de gaz lacrymogènes. Des boutiques ont été saccagées et pillées et la façade récemment restaurée de l'Opéra a été taguée.

La manifestation s'est scindée devant la mairie. Le gros des manifestants a ensuite continué pacifiquement sur l'Avenue Paulista. Dans une trentaine de villes plus petites, des manifestations avaient lieu également, comme à Sao Gonçalo près de Rio avec 5.000 personnes, ou à Juazeiro do Norte (nord-est) où 8.000 manifestants empêchaient le maire de la ville de sortir d'une agence bancaire, mais aussi à Manaus et Florianopolis.