Vol d'un bronze de Botero : deux suspects, dont un avocat, arrêtés

, modifié à
  • A
  • A
© Direction centrale de la sécurité publique
Partagez sur :
Le 4 novembre, un homme s'était emparé d'un bronze, baptisé Maternity, du sculpteur colombien Fernando Botero, dans une galerie du VIIe arrondissement de Paris.

Deux suspects, dont un avocat du barreau de Bobigny, ont été interpellés mercredi dans le cadre d'une enquête sur le vol à Paris d'un bronze du sculpteur Fernando Botero, a-t-on appris vendredi de sources proches de l'enquête. Placés en parde à vue dans les locaux de la brigade de répression du banditisme (BRB) de la police judiciaire de Paris, les deux hommes ont été déférés au tribunal dans la nuit de jeudi à vendredi en vue de leur présentation à un juge d'instruction, a précisé une source judiciaire confirmant une information du Point.

Le 4 novembre, un homme s'était emparé d'un bronze, baptisé Maternity, du sculpteur colombien Fernando Botero, dans une galerie du VIIe arrondissement de Paris. Les employés de la galerie Bartoux ne s'étaient aperçus du vol de l'oeuvre, estimée à 425.000 euros, qu'à la fermeture.

Reconnu grâce aux caméras de vidéosurveillance. Mercredi, les policiers de la BRB ont arrêté à Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis) l'auteur présumé du vol, identifié grâce aux enregistrements des caméras de vidéosurveillance, d'après une des sources proches de l'enquête. "Il a rapidement reconnu les faits", a-t-elle ajouté. Le quinquagénaire, déjà connu pour des faits similaires, est aussi soupçonné d'avoir dérobé une statue pré-colombienne dans une galerie du VIe arrondissement et un bronze d'Alberto Giacommetti lors d'un salon sur les Champs-Elysées en octobre.

Le bronze remis à un avocat. Aux enquêteurs, il a dit avoir remis le bronze de Botero à un avocat. Une perquisition a été menée au domicile de ce dernier. Les policiers y ont retrouvé la statue pré-colombienne ainsi qu'un bronze dérobé en mars sur le marché aux puces de Saint-Ouen. L'oeuvre de Botero a été découverte chez un proche de l'avocat et restituée à la galerie. Quant au Giacometti, il n'a pas encore été retrouvé par les enquêteurs du groupe chargé du trafic d'oeuvres d'art de la BRB. D'importantes sommes d'argent en liquide ont également été saisies.