Un ado, escroc amateur, enlevé par sa victime près de Dijon

, modifié à
  • A
  • A
Police Forces de l'ordre
La police a interpellé le ravisseur dans la soirée de vendredi. Photo d'illustration. © DGPN-SICOP
Partagez sur :
L'adolescent de 17 ans avait donné rendez-vous en fin de semaine dernière à un acheteur de drogue, mais il ne lui a pas fourni la marchandise promise. Le "client" s'est vengé en le séquestrant.

Un adolescent a été enlevé et séquestré après avoir tenté d'escroquer un acheteur de stupéfiants en lui soutirant 1.000 euros, a appris l'AFP mercredi de source judiciaire. L'acheteur et deux autres hommes ont été mis en examen. Nassim, 17 ans, avait donné rendez-vous, dans la nuit de jeudi à vendredi sur un parking de Chenôve, en banlieue de Dijon, à un client à qui il avait promis 1kg de résine de cannabis en échange d'environ 1.000 euros.

Mais, une fois arrivé sur les lieux et l'argent remis à Nassim, le "client" voit son supposé dealer et ses complices Enzo et Sofiane s'enfuir sans lui remettre la drogue. L'histoire aurait pu s'arrêter là, comme tant de "carottages", mais ce client-ci poursuit les escrocs et, après une rixe, réussit à arrêter Nassim.

Battu et menacé avec un sabre japonais

Commence alors une épopée "digne des mauvais films policiers", a expliqué le procureur de la République, Eric Mathais, lors d'une conférence de presse. L'adolescent est baladé à travers la Côte d'Or, mais aussi en Haute-Saône et jusqu'en Haute-Marne. Il dit avoir été menacé d'un couteau et d'un sabre japonais, et battu. Pendant ce temps, plusieurs de ses amis et son père contactent la police qui suit les SMS du ravisseur au père de la victime : on lui réclame une rançon d'un millier d'euros. "Sinon, on coupe un doigt."

Le lieu de la remise du butin, le vendredi après-midi, change régulièrement, entraînant une course folle qui durera des heures et mobilisera une trentaine de policiers, aidés d'un hélicoptère de la gendarmerie.

"Profil d'adolescent"

La poursuite s'arrêtera finalement à Sacquenay, en Côte d'Or, où le ravisseur est interpellé dans la soirée de vendredi, après avoir foncé dans une voiture de police et blessé un fonctionnaire. Nassim est découvert dans le coffre de l'Audi, souffrant de contusions. "C'est un profil d'adolescent. Il a eu très peur", souligne Magalie Caillat, directrice régionale de la police judiciaire de Dijon.

Le ravisseur, âgé de 33 ans, a été mis en examen mardi pour "enlèvement en bande organisée sans libération volontaire", des faits qualifiés de crime. Il risque un maximum de trente ans de réclusion criminelle et un million d'euros d'amende. Il a été incarcéré. Ses complices présumés, de 28 et 42 ans, ont été mis en examen du même chef pour le premier et de complicité pour le deuxième. Ils ont été placés sous contrôle judiciaire.