Toulouse : un détenu gravement brûlé dans l'incendie de sa cellule

, modifié à
  • A
  • A
Une dizaine d'autres détenus ont vu leur état de santé examiné. "Rien de grave" n'a été décelé.
Une dizaine d'autres détenus ont vu leur état de santé examiné. "Rien de grave" n'a été décelé. © ERIC CABANIS / AFP
Partagez sur :
Trois gardiens qui ont "inhalé des fumées" ont eux été envoyés à l'hôpital de Purpan, à Toulouse. Une enquête pénale a été ouverte.

Un détenu du quartier disciplinaire de la prison de Seysses, près de Toulouse, en Haute-Garonne, s'est gravement brûlé mercredi dans l'incendie de sa cellule et trois gardiens ont été légèrement intoxiqués, a appris l'AFP auprès de l'administration pénitentiaire.

L'origine du feu dans le matelas ? "Le parquet est avisé et une enquête pénale a été ouverte à la suite de l'incendie" à la prison située à 25 km de Toulouse, a déclaré l'administration pénitentiaire. "L'incendie s'est déclaré dans une cellule de la maison d'arrêt de Seysses, ce matin à 8h57", ont confirmé les pompiers de Toulouse. Le feu a "sans doute pris son origine dans le matelas". Le détenu, qui se trouvait dans le quartier disciplinaire de la prison, a été "blessé assez gravement" et hospitalisé, selon les pompiers.

"Aucun débordement" à signaler. Trois gardiens, qui avaient "inhalé des fumées", ont été envoyés à l'hôpital de Purpan, à Toulouse. Sur place, les pompiers ont examiné l'état de santé "d'une dizaine d'autres détenus". "Rien de grave" n'a été décelé. "L'incendie a rapidement été maîtrisé", a commenté l'administration pénitentiaire. "On ne rencontre pas de difficultés particulière à la suite de cet incendie, aucun débordement n'est à signaler."

Les + lus