INFORMATION EUROPE 1 - "Pascal le Turbulent", un caïd en fuite interpellé à Nanterre

, modifié à
  • A
  • A
Le quinquagénaire a été arrêté par la Brigade nationale des fugitifs. © DGPN/SICOP
Partagez sur :

Condamné par la justice italienne en 2016, Karim Reguig, figure du grand banditisme, a été interpellé mercredi à Nanterre.

Karim Reguig, alias "Pascal le Turbulent" était recherché par la justice italienne. Il a été interpellé mercredi après-midi, à Nanterre, dans les Hauts-de-Seine, par la Brigade nationale des fugitifs (BNRF), selon les informations recueillies par Europe 1.

Sous le coup d'un mandat d'arrêt européen. En 2016, Karim Reguig avait été condamné en son absence à dix ans de prison par la justice italienne, qui avait émis un mandat d’arrêt européen à son encontre. Ce quinquagénaire né à Saint-Ouen était considéré dans les années 1990 par l’Office des stupéfiants comme l’une des figures de la nouvelle génération de malfaiteurs originaires d’Île-de-France. Il s’était installé sur la Costa del Sol, dans le sud de l'Espagne, d’où il était soupçonné d’être à l’origine de l’acheminement vers la France de grandes quantités de cannabis et de cocaïne.

Interpellé... près du siège de la police judiciaire. Récemment, les enquêteurs de l’Office central de lutte contre le crime organisé (Oclco) - l’office qui a "fait tomber" Redoine Faid début octobre - ont recueilli suffisamment d’éléments pour penser que le fugitif avait retrouvé la région parisienne. Mercredi, les hommes de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) n’ont pas eu à aller loin : ils l’ont interpellé alors qu’il descendait de sa moto et regagnait son pied-à-terre, à Nanterre - où se trouve, ironie du sort, le siège de la DCPJ.

"On n'arrête pas d'arrêter". Il est désormais en rétention, avant sa théorique remise aux autorités italiennes. "On n’arrête pas d’arrêter", se plaisait à dire un enquêteur mercredi.

Europe 1
Par Pierre de Cossette, édité par Thibauld Mathieu