Mort d’un motocycliste à Villiers-le-Bel : ouverture d’une information judiciaire, un témoignage contredit la police

, modifié à
  • A
  • A
(Photo d'illustration.)
(Photo d'illustration.) © AFP
Partagez sur :
Une information judiciaire a été ouverte après la mort d'un jeune homme à Villiers-le-Bel, dans un accident de moto survenu à proximité d'une intervention de police. Un témoignage, publié sur le site de L'Obs, a contredit la version policière. 

Une information judiciaire a été ouverte jeudi, dans le cadre de l'enquête sur la mort d'un jeune homme à Villiers-le-Bel, dimanche dans un accident de moto survenu à proximité d'une intervention de police. "Une instruction a été ouverte ce jour par le parquet du chef d'homicide involontaire contre X", a précisé le procureur de la République de Pontoise, dans un communiqué.

Par ailleurs, un témoignage publié jeudi soir sur le site de L'Obsa contredit la version de la police. "Contrairement à la version officielle donnée le soir même du drame, le jeune homme de 22 ans était bien propriétaire de la moto qu’il conduisait. D’après la déposition d’un automobiliste ayant assisté à la scène, un fourgon de police lui aurait barré la route, entraînant la collision mortelle", écrit l'hebdomadaire. 

Un accident de moto près d'une intervention de police

L'accident a eu lieu dimanche vers 17H, dans le quartier de la Cerisaie à Villiers-le-Bel, ville de région parisienne qui a été le théâtre en 2007 d'émeutes urbaines et de violents affrontements avec les forces de l'ordre après le décès de deux adolescents dans la collision entre leur moto et une voiture de police. Dimanche après-midi, alors que des policiers "intervenaient pour procéder à l'immobilisation d'un véhicule automobile suite à la commission d'infractions routières (...) un homme âgé de 23 ans, demeurant à Sarcelles, qui conduisait une moto cross Yamaha 125, porteur d'un casque, arrivait rue Faidherbe", détaille le communiqué du procureur de la République, Eric Corbaux.

"Selon les premiers témoignages recueillis, un des fonctionnaires de police, par geste et par la voix, lui aurait fait signe de ralentir. Dans les circonstances que l'enquête devra déterminer, la moto et son conducteur chutaient, ce dernier percutait le poteau métallique d'un lampadaire", poursuit le communiqué. Malgré les "manoeuvres de réanimation" des policiers, le jeune homme n'a pas survécu, le Samu et les pompiers n'ont pu que constater sa mort. Un millier de personnes se sont rassemblées lundi à Villiers-le-Bel pour réclamer "la vérité" sur les circonstances du décès. 

Les + lus