Martinique : un homme armé tué par la police après avoir tiré sur elle

  • A
  • A
L'individu aurait refusé "de s'immobiliser malgré les sommations" des policiers.
L'individu aurait refusé "de s'immobiliser malgré les sommations" des policiers. © JEFF PACHOUD / AFP
Partagez sur :
Le policier blessé dans un premier temps l'a été au flanc et au bras droit, par une quarantaine de plombs. L'agresseur a été atteint d'une balle dans le thorax.

Un homme qui déambulait mardi dans la nuit armé d'un fusil dans les rues de Fort-de-France a été tué par la police après avoir ouvert le feu sur les forces de l'ordre, a appris l'AFP du parquet et de la préfecture. Mardi à 3h30, "dans le centre-ville de Fort-de-France, un individu armé a ouvert le feu sur les policiers, blessant l'un d'entre eux, pour s'opposer à son interpellation", a indiqué la préfecture de Martinique selon laquelle "les tirs de riposte ont entraîné la mort de l'individu armé".

Pas de pronostic vital engagé pour le policier

Le procureur de la République a pour sa part précisé que le policier blessé l'avait été au flanc et au bras droit, par une quarantaine de plombs. L'agresseur, qui circulait à pied armé d'un fusil, "aurait immédiatement ouvert le feu" sur les policiers qui voulaient le maîtriser et aurait refusé "de s'immobiliser malgré les sommations", selon le parquet. Un des policiers "neutralisait alors l'individu, mortellement atteint par une balle dans le thorax".

"L'individu n'est pour l'heure pas identifié", a ajouté le procureur. Quant au policier blessé, "il a immédiatement été évacué à l'hôpital de Fort-de-France" et "son pronostic vital n'est pas engagé". Le parquet, qui s'est transporté sur les lieux, a saisi la Police judiciaire qui a ouvert une enquête pour tentative de meurtre sur personnes dépositaires de l'autorité publique, ainsi que l'Inspection générale de la Police nationale sur les conditions d'ouverture du feu, compte tenu du décès du tireur.