ENQUETE - SNCF : après les intempéries, un retour à la normale dans le Sud le 4 novembre ? "Ça ne sera jamais prêt"

, modifié à
  • A
  • A
2:04
© CHRISTOPHE SIMON / AFP
Partagez sur :
Après les intempéries qui ont frappé le sud-ouest de la France la semaine dernière et abîmé le réseau ferroviaire, la SNCF a annoncé un retour à la normale le 4 novembre prochain. Europe 1 a enquête et en réalité, le chantier devrait prendre plus de temps que prévu.
ENQUÊTE

Depuis la semaine dernière, la SNCF a interrompu la circulation des trains entre Béziers et Sète et donc celle des TGV entre Montpellier, Toulouse, Perpignan et l'Espagne en conséquence des intempéries qui ont ravagé le secteur mercredi dernier. L’eau a ravagé plusieurs parties du chemin de fer et la SNCF a annoncé un retour à la normale le 4 novembre minimum. Mais le chantier devrait prendre plus de temps que prévu selon les informations d'Europe 1.

Des dégâts invisibles

"Il y a énormément de travail de remise en état. Le 4 novembre, honnêtement, je pense que ça va être court", estime Christian Perrot, président de l'association des usagers des transports de la région. Talus éventré, rails dans le vide, caténaires penchés, câbles à nues… Les dégâts sont nombreux.

Mais ce n'est pas tout, le ruissellement d'eau semble aussi avoir provoqué des dégâts invisibles alerte Christian Perrot, par ailleurs ancien cheminot en charge de l'entretien des voies : "Ça risque d’être long parce que, qu’en est-il à l’intérieur de la plateforme ? Il peut se produire des vides, des mouvements de terrain qui ne sont pas visibles et ça on ne peut pas le programmer à l'avance. C’est quand les travaux vont se réaliser qu’on va se rendre compte des effets exacts de ces événements".

Les syndicats misent sur le 15 novembre

Les travaux ont commencé ce weekend. Un document interne recense au moins une vingtaine de brèches concentrées sur 2 kilomètres de voie. "Vu l’état, ça ne sera jamais prêt le 4 novembre", avance un cheminot sur le chantier. La date a été établie le soir des intempéries et "les techniciens descendus sur les voies n’avaient peut-être pas tout vu", explique-t-on à la SNCF.

La SNCF confirme d'ailleurs que la date de fin des travaux "est à l’étude". Les syndicats misent sur le 15 novembre pour un retour à la normale. L'entreprise est en tout cas déterminée à agir vite sur cette ligne, l’une des plus rentables de son réseau.

Europe 1
Par Romane Hocquet, édité par Maxime Dewilder