En pensant parler au chanteur Amir, elle se fait arnaquer de 6.000 euros

, modifié à
  • A
  • A
amir
Après un chantage lié à des photos de nue, la victime a compris que son interlocuteur n'était pas Amir. © VALERY HACHE / AFP
Partagez sur :
Fin janvier, une femme originaire de l'Eure a porté plainte pour "escroquerie et chantage" après avoir été victime d'une arnaque via Facebook de la part d'un homme qui se faisait passer pour le chanteur Amir.

Pendant huit mois, elle y a cru... puis, a découvert le pot aux roses. Une habitante de Pont-Audemer, dans l'Eure, a porté plainte fin janvier pour "escroquerie et chantage" après avoir échangé avec un homme se faisant passer pour le chanteur Amir, a rapporté France Bleu.

Un virement bancaire. En juin dernier, cette quadragénaire noue une relation via Facebook avec un homme qui se fait passer pour l'ancien participant de l'Eurovision de 2016. Le soi-disant Amir lui explique alors avoir des problèmes d'argent et lui demande 6.000 euros. La femme, seule et en détresse, précise France Bleu, procède alors à un virement bancaire.

Des photos de nue au cœur du chantage. Les échanges se poursuivent ensuite sur le réseau social... et dérapent. L'homme envoie des photos de lui dénudé et exige, en retour, que son interlocutrice fasse de même. Encore une fois, la femme s'exécute. Le chantage commence alors. L'escroc exige un virement de 20.000 euros, sinon, il dévoile les photos compromettantes sur internet. La coupe est pleine pour la victime qui comprend alors que l'homme n'est pas du tout Amir. 

Le compte de l'arnaqueur a disparu. Problème, une fois la plainte déposée, les enquêteurs constatent que le compte Facebook de l'arnaqueur a disparu. S'il est un jour retrouvé, il risque cinq ans de prison ainsi qu'une amende pouvant aller jusqu'à 400.000 euros.