Bordeaux : des tombes d'un cimetière juif dégradées, l'acte antisémite exclu par la police

, modifié à
  • A
  • A
La police exclut l'hypothèse d'un acte antisémite. Photo d'illustration.
La police exclut l'hypothèse d'un acte antisémite. Photo d'illustration. © Jeff PACHOUD / AFP
Partagez sur :
Des étudiants alcoolisés ont dégradé plusieurs tombes d'un cimetière juif, vendredi matin. L'un d'entre eux a été placé en garde à vue. 

Des pierres tombales d'un cimetière juif de Bordeaux ont été dégradées par "des étudiants alcoolisés" vendredi au petit matin, a indiqué la police, qui a placé l'un d'eux en garde à vue et exclu l'hypothèse d'un acte antisémite.

"Des étudiants d'une grande école locale, très alcoolisés, s'en sont pris à quelques tombes dans le cimetière juif. Quelques pierres tombales ont été dégradées, cassées, ils ont dû sauter dessus ou les faire tomber de leur socle", a précisé une commissaire de police. "À priori, cela n'a strictement rien à voir avec un caractère antisémite", a-t-elle ajouté.

Un des étudiants s'est retrouvé coincé par une pierre tombale

Selon la police, les profanateurs présumés, qui ont agi "aux alentours de 7 heures", étaient "au moins trois" et l'un d'eux a été placé en garde à vue. Il a pu être appréhendé car il s'est retrouvé "coincé" par une pierre tombale déplacée et s'est "légèrement blessé". L'étudiant a appelé à l'aide et la personne venue lui porter secours a prévenu la police et les pompiers.

Ce cimetière, dit des "juifs portugais", est le seul des trois cimetières juifs de Bordeaux encore fonctionnel aujourd'hui. Il compte plus de 5.400 tombes.