Bas-Rhin : plusieurs dizaines de stèles profanées dans un cimetière israélite

, modifié à
  • A
  • A
Le cimetière israélite de Herrlisheim avait été déjà été profané, en 2004. Photo d'archives.
Le cimetière israélite de Herrlisheim avait été déjà été profané, en 2004. Photo d'archives. © FREDERICK FLORIN / AFP
Partagez sur :
Au total, 37 stèles ont été profanées dans le cimetière israélite de Herrlisheim, au nord-est de Strasbourg.

Plusieurs dizaines de stèles d'un cimetière israélite, à Herrlisheim, dans le Bas-Rhin, au nord-est de Strasbourg, ont été recouverts de graffitis antisémites dans la nuit de lundi à mardi, a-t-on appris de sources concordantes.

Une enquête ouverte. "Trente-sept stèles ont été profanées ainsi que le monument des martyrs de la Shoah", a annoncé dans un communiqué le Consistoire israélite du Bas-Rhin, une information confirmée par la préfecture et la gendarmerie qui a ouvert une enquête.

Sur des photos, transmises par le Consistoire israélite du Bas-Rhin, on peut voir des croix gammées dessinées en noir sur des stèles et l'inscription 'Macron=anti-France' sur un mur d'enceinte. "Alors que les tombes du cimetière israélite de Sarre-Union, profanées en 2015, sont encore couchées, ce nouvel acte haineux ne fait qu'amplifier le sentiment d'exaspération de la communauté juive face à l'antisémitisme grandissant", est-il écrit dans le communiqué.

Des faits survenus pendant la nuit ? Selon Yoav Rossano, responsable du patrimoine juif du Bas-Rhin, ce sont des voisins qui ont alerté mardi matin la mairie de cette commune de 5.000 habitants, à 30 km au nord-est de Strasbourg. Les faits se sont probablement déroulés dans la nuit. Des gendarmes ont bloqué l'entrée du cimetière, le temps d'effectuer des prélèvements. L'enquête a été confiée au groupement de gendarmerie du Bas-Rhin.

Les + lus