Affaire Sophie Le Tan : "Le travail de deuil va pouvoir commencer", estime l'avocat de la famille

, modifié à
  • A
  • A
© FREDERICK FLORIN / AFP
Partagez sur :
Le corps de la jeune femme, disparue en septembre 2018, a été retrouvé vendredi dans une forêt en Alsace. 

"Une étape très douloureuse." Le corps retrouvé mercredi dans une forêt d'Alsace est bien celui de Sophie Le Tan, cette étudiante disparue le 7 septembre 2018 alors qu'elle était partie faire une visite d'appartement. "On le pressentait, mais vous ne pouvez pas empêcher la famille d'avoir dans un coin de sa tête l’espoir de se dire 'et si elle était vivante ?'", a confié Gérard Welzer, l'avocat des parents de Sophie Le Tan, au micro d'Europe 1. 

"C’est une étape très douloureuse car la famille apprend que Sophie est décédée dans des conditions dramatiques", a poursuivi maître Welzer. Après plus d'un an d'incertitude, "le travail de deuil va pouvoir commencer" pour les proches de Sophie Le Tan. 

Le suspect soupçonné dans une autre affaire de disparition

Dans cette affaire un homme, Jean-Marc Reiser, a été mis en examen pour assassinat. On avait retrouvé chez lui du sang de la jeune femme. Le suspect avait déjà été condamné pour viol dans le passé, et soupçonné dans la disparition d'une autre jeune femme, Françoise Oman, dans les années 1980.

Gérard Welzer rapproche les deux affaires : "Vous ne pouvez pas empêcher la famille de Françoise Oman de se dire que monsieur Reiser n’aurait jamais dû être acquitté. Et qu'il lui a peut-être a fait connaitre le même sort."

Europe 1
Par Frédéric Michel édité par Europe1.fr